Partagez | 
 

 Système Mindoir - N. Mindoir IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Système Mindoir - N. Mindoir IV   Sam 13 Avr - 17:19

Cartographie planétaire :


Bleu : eau
Vert clair : Plaines forestières
Vert foncé : Forêts primaires
Vert/bleu : Marais
Brun : Montagnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Système Mindoir - N. Mindoir IV   Sam 13 Avr - 18:12

Etablissement colonial de la Coalition de Mindoir. Année 4308.


On choisit de s'installer dans l'une des grande plaine côtière qui bordait les vastes forêts Primaires de Nouvelle Mindoir. La colonie, de 300 000 habitants, fut ainsi conçue selon le plan d'une cité idéale. On commença donc par sonder soigneusement le sol afin de localiser les bonnes et les mauvaises terres, puis, on mit en place les éléments de construction du cadastre, qui régirait l'organisation de la cité.

Sur les moins bonnes terres, on décida ainsi de l'établissement de la cité, des installations industrielles, de l'astroport et des constructions lourdes, qui constitueraient le centre-ville. La surface restante qui n'était pas nécessaire à ces construction, fut répartie en lots très vastes et confiés aux meilleurs éleveurs de la colonie.

Les terres de qualité intermédiaire (les plus nombreuses), furent réparties entre les familles de condition pauvre et moyenne, et en lot relativement vastes, afin qu'elles puisse se livrer à l'agriculture. Chaque famille devait néanmoins se livrer elle-même à la construction de sa demeure, bien que l'on encourageasse les solidarités, afin que les travaux soient les plus rapides possibles. On se livra naturellement au préalable à une série d'études du bois afin d'obtenir des rapports sur les meilleurs matériaux de construction à disposition. En attendant que ces travaux soient achevés, plusieurs villages de dortoirs préfabriqués furent montés autour du site sélectionné. On y trouvait un réfectoire, un laboratoire d'étude, une infirmerie, et diverses salles de loisirs et dépôts d'outils, à disposition du public, ce afin d'accélérer le travail.

Les terres de meilleures qualité, enfin, furent divisées en lots plus petits et données aux plus riches. L'objectif était ici de créer une société égalitaire. Donc plus les terres étaient bonnes, plus les lots étaient petits, afin que chacun tirent le revenu nécessaire à sa pitance. L'enjeu productiviste avait en effet volontairement été banni pour ces premières années de développement. On ne voulait pas d'un babyboom. On ne voulait pas que dans dix ans, la population de la colonie explose. Il fallait contrôler la natalité, donc la production alimentaire.

Un réseau de route et de rues en damier, entourant chaque propriété fut mit en place. Bien sûr, n'ayant pas accès à du pétrole, on se contenta dans un premier temps de pistes en terre. Mais cela était déjà plus praticable qu'un champ de terre à peine retournée ...

Le centre-ville fut organisé ainsi :
- On construisit en tout premier lieu un palais ducal, duquel le Duc pourrait procéder à l'administration convenable de la colonie. Y était adjoint un certain nombre de bureau, ou une armée de comptable procédait en permanence à un inventaire précis des ressources à disposition et de la production. Ce qui pouvait sembler une lourdeur bureaucratique à ce stade de la colonie était en effet indispensable pour éviter tout vol ou tout gaspillage. La moindre perte était un danger pour l'avenir de la colonie. On ajouta également, dans l'autre aile du palais, une caserne militaire, et 1 000 Colons furent entraînés pour rejoindre la garde Royale, le premier régiment national. De même, cette garde royale de militaires professionnels, fut entourée par cinq régiments de milice, pour assurer la sécurité et la défense de la colonie contre les périls non-militaires (mais c'était une certitude que ces rangers et ces policiers devraient prendre les armes lorsque viendrait le temps d'une vraie guerre ...)
- A proximité du Palais Ducal, on adjoignit un temple de la foi Synchrétique, modeste et fonctionnel au départ, il fut défini comme le siège de l'archontat. Et serait donc étendu dans l'avenir.
- Enfin, la dernière construction lourde fut une vaste rotonde à ciel ouvert (le climat étant clément sur Nouvelle Mindoir). On y tiendrait les réunions politiques de décision dans la cité (ces dernières étaient pour l'instant très libre, et prenaient la forme d'une démocratie directe et de consultations publiques). Mais l'archonte réclama également que la rotonde lui soit réserver d'ici à ce que la décennie s'achève, pour tenir un évènement qu'il estimait indispensable à la perpétuation de la foi.
- A toutes ces constructions s'ajouta un "astroport", en fait une piste de terre battue et une bâtisse de bois pour toute tour de contrôle, ainsi qu'une antenne de communication, récupérée directement sur le MDSS Aumont, et bricolée pour pouvoir recevoir et émettre.

C'est à cela que ressemblait Aumont, la capitale du "Duché de Mindoir"

On missionna enfin divers corps de métiers pour diverses missions :
- Les éleveurs furent chargés de désigner parmi eux une équipe de biologistes et xenobiologistes, ainsi que de planetologistes afin de procéder à une étude approfondie de la faune et de la flore de cette planète. Leur objectif étant notamment d'étudier les herbivores et les omnivores de cette planète susceptibles d'être adaptés à l'élevage.
- Les ingénieurs et experts géologues furent enfin équipés d'appareils de sondage aérien, et quadrillèrent toute la plaine environnante pour localiser les principaux gisements ferreux et ainsi pouvoir lancer l'exploitation de mines de fer dès la prochaine décennie. Les outils et matériaux à disposition à bord du MDSS Mindoir ne suffiraient en effet plus à la production l'année prochaine. Il fallait donc impérativement répondre aux besoins en matière premières.

[Détails des coûts et réformes dans le post suivant]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Système Mindoir - N. Mindoir IV   Sam 13 Avr - 20:39

Réformes instaurées :

- Etablissement d'un cadastre. Coût : 0 => Développement
- Création de villages temporaires. Investissement de 400 Crédits => Développement
- Etudes planétologiques mineures (élevage + matériaux de construction + recherche de matières premières). Coût : 0 => Science
- Mise en culture des champs. Investissement de 500 Crédits => Développement
- Construction d'un réseau routier. Investissement de 150 Crédits => Développement
- Mise en place d'une administration coloniale. Investissement de 200 Crédits => Administration
- Mise en place d'une administration militaire. Investissement de 100 Crédits => Armée
- Recrutement d'un régiment d'infanterie, et de 5 régiments de milice.
- Construction d'un temple. Investissement de 50 Crédits => Culture
- Construction d'une rotonde gouvernementale. Investissement de 100 Crédits => Administration
- Construction d'un astroport. Investissement de 200 Crédits => Développement
- Construction d'une antenne de Communication. Investissement de 200 Crédits => Développement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Système Mindoir - N. Mindoir IV   Dim 14 Avr - 23:23

Depuis la fondation de la colonie, la Nouvelle Mindoir était devenue une sorte de gigantesque camp de réfugiés géant. Pour l'instant, déserté par les Iums, les installations médicales, et de fournitures de vivres prévues pour l'accueil de ces derniers étaient désertes, entretenues par divers médecins et autres agents d'entretien qui n'avaient rien de mieux à faire que de récurer les sols. Cependant, l'administration coloniale de la Nouvelle Mindoir ne se faisait aucune illusion. D'ici peu de temps, le camp serait à nouveau plein à craquer.

Hors, accueillir les colons était quelque chose de très bien, mais constituait pour l'heure une charge pour la colonie, qui dans les faits, payait au prix fort son philanthropisme. Il ne fallait pas omettre la bonne santé, et le niveau de vie des colons de Mindoir eux-mêmes, et Louis Maximilien d'Aumont savait qu'il donnait là, très certainement, dans son dernier accueil massif de réfugiés. Plus tard, la Nouvelle Mindoir ne supporterait pas plus de 200 000 réfugiés sur son sol en même temps.

Hors, il se posait à présent la question du développement économique futur de la colonie. Pour l'instant, les investissements consentis par le gouvernement sur Nouvelle Mindoir, permettaient à tout un chacun d'avoir à manger dans son assiette, et des médicaments en cas de maladie grave, encore que les plans de plantes médicinales originaires de la terre ne fourniraient pas non plus la Nouvelle Mindoir en médicaments très longtemps. Il fallait donc mettre sur pied une industrie de fabrication d'outils, qui permette le lancement de véritables politiques de développement.

Les scans lancés il y a dix ans avaient ainsi permit la découverte de sites propices au développement de mines de surface, peu coûteuses en matière d'investissements, et aptes à fournir du fer et du charbon pour la fonte d'acier, en vue de doter l'industrie Mindoirienne d'outils efficaces. On initia donc la construction de ces installations.

Réformes instaurées :
- Construction de mines de charbon (500 Crédits) => Développement
- Construction de mines de Fer (500 crédits) => Développement
- Construction d’aciéries (300 crédits) => Développement
- Construction d'usines de machines outils (400 crédits) => Développement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Système Mindoir - N. Mindoir IV   Mar 16 Avr - 8:54

Alors que s'organisait la succession du Duc, son héritière constata cependant rapidement qu'elle ne pouvait pas perdre son temps en vaines discussions et en ronds de jambes avec les différents dignitaires venus la saluer. Le problème de la surpopulation de la colonie commençait en effet, déjà à se poser. Entre les centaines de milliers de nouveaux colons débarqués, qu'il fallait nourrir, et la croissance démographique, les habitations originelles de la nouvelle Mindoir commençait à ne plus suffire. Il faudrait ainsi rapidement organiser un nouvel établissement colonial, un peu plus loin à la surface de la planète.

On définit donc trois nouveaux sites dans la plaine côtière, par l'intermédiaire de cartes d'Etat Major, et l'on y conduisit des travaux pour installer de nouvelles familles. Les entreprises "privées" (terme grossier vu que l'argent n'avait toujours pas été réintroduit à Mindoir), apparues depuis la colonisation, furent largement employées pour servir aux vues du gouvernement. Cela était essentiellement organisé en ce que le peuple appelait "Corvée". Etant donné qu'il n'y avait ni argent, ni impôt, chaque citoyen devait ainsi consacré 70% de son temps de travail aux opérations gouvernementales. Bien sûr, cela ne voulait pas dire que "l'impôt était de 70%", mais tout simplement que, vu qu'il n'y avait pas d'argent, un citoyen qui ne travaillait pas pour le gouvernement, ne travaillait en fait, pas du tout ... Donc autant le faire travailler beaucoup pour le gouvernement ... On fit également largement travailler les repris de justice. Ce travail d'intérêt général permit par ailleurs à un certain nombre d'entre eux de regagner leur place dans la société Mindoirienne.

En outre, pour la construction de routes, ce fut le corps du génie du 1er Régiment de la Garde Ducale qui fut le plus sollicité. Liane Ière avait en effet parfaitement compris que les grandes armées étaient avant tout les armées capables de gérer elles-mêmes leurs flux logistiques. Qu'il s'agisse de l'armée Romaine, et de l'Armée Américaine par le passé, ces deux forces étaient devenues le bras armé de puissances mondiales parce qu'elles savaient se projeter n'importe ou à la surface du Monde Connu d'alors, et y livrer bataille avec une efficacité maximale. Liane visait le même objectif. Construire des routes était essentiel ...

Elle poursuivit également ses instructions de travail par le développement des activités économiques locales de chacune de ces trois nouvelles villes, avec leurs nuages de villages péri-urbains et ruraux.
- Manzikert reçu, tout d'abord et bien naturellement, une série de champs et de terres agricoles, cadastre destiné à l'accueil de la population et à produire de la nourriture pour tout le monde. En second lieu, la ville étant construite à la fois prêt d'une forêt et prêt de la Mer, elle reçut également des chantiers navals et une série de scieries, qui permettraient la construction de grands voiliers pour transporter plus rapidement les ressources entre les villes côtières.
- Trasimène, construite à proximité de plusieurs filons de bauxite, accueillit de grandes mines de bauxite, et fonderies d'Aluminium, indispensable à toute société technologiquement avancée. Ne se trouvant pas à proximité de la mer, une autoroute la reliait néanmoins jusqu'à celle-ci, ou un petit port avait été également construit pour accueillir les navires destinés au transport des ressources.
- Numance, enfin, fut construite à proximité de gisements de Lithium, et le Lithium, allié à l'acier et à l'Aluminium, permettait la construction de voitures électriques. Il accueillit donc une large industrie d'automobiles électriques ... Enfin ... Large ... Une usine qui produisait environ six cent voitures par ans ...
- Pour alimenter toute la colonie en Energie, il fallut enfin, construire des installations d'alimentation électrique justement. Cela faisait en effet trente-deux ans que le peuple s'éclairait à la bougie, et cela commençait à faire beaucoup. On prit donc la décision de construire, sur l'estuaire du fleuve qui traversait Aumont, la capitale, la "Transumance", une usine marémotrice, destinée à produire assez d'energie pour toute les installations sus-évoquées. En effet, les colons étaient d'avantages encouragés à s'équiper de panneaux solaires, d'hydroliennes ou d'éoliennes privées pour s'alimenter eux-mêmes en énergie.

Réformes instaurées :
- Ces chantiers sont conduits en faisant travailler la population dans des corvées => Coût : 0
- Ces chantiers sont conduits en faisant travailler des repris de justice dans le cadre de TIG => Coût : 0
- Ces chantiers sont conduits en faisant travailler l'armée => Coût : 0
- Extension du système routier : 200 Crédits
- Construction de zones d'habitation pour 3 nouvelles villes : 600 Crédits
- Construction de zones agricoles pour 3 nouvelles villes : 600 Crédits
- Construction de chantiers navals à Manzikert (Très Grands chantiers !) : 500 crédits
- Construction de scieries à Manzikert (Grandes) : 350 Crédits
- Construction de mines de Bauxite à Trasimène (Petites) : 100 Crédits
- Construction de Fonderies d'Aluminium à Trasimène (Très petites) : 50 Crédits
- Construction d'un port à proximité de Trasimène : 100 Crédits
- Autoroute de liaison : 50 Crédits
- Construction de Mines de Lithium à Numance (Moyenne) : 250 Crédits
- Construction d'usine automobiles à Numance (très petite) : 50 Crédits
- Construction d'une usine Marémotrice à Aumont (Grande) : 500 Crédits
- Subvention aux installations énergétiques privées : 200 Crédits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Système Mindoir - N. Mindoir IV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Système Mindoir - N. Mindoir IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» M. Georges Moise: Un juge qui juge le système judiciaire.
» système de règle Warengine
» Système de récompense
» Système d'inventaire
» Système d'armement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Space Pioneer :: Administration et Archives :: Archives-
Sauter vers: