Partagez | 
 

 Et puis vint le silence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Et puis vint le silence   Dim 16 Avr - 15:47




PNJ : Xénophon Rizarkis
Date de Naissance :4 mars 4275
Sexe : Masculin
Profession : Directeur Corporatif du projet Galères Spatiales
Nationalité : Pallassienne
Race : Humaine






Le bruit et la fureur, autour de la flotte du Projet Galères Spatiales, on se battait de tout côté. La formation de la flotte avait été resserrée pour permettre aux quatre vaisseaux de classe Azincourt de réduire au maximum les angles morts qui permettrait aux Xénos de détruire certains des cargos, on était jamais à l’abri d’un tir perdue. Malgré ça, la formation défensive comportait un trou béant sur sa gauche depuis la perte du Pydna quelques heures plus tôt. Les membres du Conseil Corporatif avait été rassemblé sur le Sophia, pour être qu’il survive, en effet, ce dernier se trouvait au centre de la formation, le phaseur dans ses soutes était entrain de chauffer depuis plusieurs heures. Sur le fauteuil de commandement civil, Xénophon Rizarkis était crispé, la tête reposant sur une de ces mains pendant que la seconde triturait l’ancien chapelet qui ne quittait jamais son poignet, la croix ayant depuis longtemps été remplacé par deux rouages en or. Soudain ce fut la délivrance, le jeune administrateur entendit quelques murmures tenus.

[Voix 1] Paré sur votre ordre, Commodore.
[Voix 2] Sautez.

Soudain, ce fut le silence, alors que quelques secondes auparavant la baie de commandement du Sophia était saturé par la lumière des tirs de lasers et des propulseurs divers, tout était devenu noir.

[Voix 2] *soupir de soulagement*  Messieurs, félicitations, il semblerait que ce phaseur fonctionne nous avons visiblement réussi à traverser.  Commandant Rizarkis, rapport de situation, je veux savoir si on a perdu le moindre vaisseau de la flotte. Monsieur le directeur, Nous sommes passés, nous attendons vos ordres.

Xénophon entendait des doigts pianotés sur un clavier à quelques mètres de lui, son père, le Commandant Rizarkis était entrain de compiler les rapports issus des différents vaisseaux de la flotte. Certains d’entre eux était visiblement par la baie vitrée de la salle de commande. Le Néa Athina jetait son ombre sur l’avant de son homologue qu’il surplombait.

[Commandant Rizarkis]  Trente-deux cargos sur Trente-Deux confirmés, Commodore, nombreuses avaries mineures dues à la bataille contre les Xénos, les moteurs  gauches du 231 sont hors-service, estimation du temps de réparation 12 h, il devrait pouvoir nous suivre le temps qu’on se sorte de là. Merde, on a perdu le Magnésie, Monsieur, si les Xénos ont des phaseurs quantiques le flanc droite de la formation est aussi à découvert.  

[Commodore Panaikos]  Cynocéphales, ici le Sophia Procyonis, nouvelle position par rapport au centre de la flotte 12 minutes, on a besoin de vous pour couvrir le flanc droit. Propulsion, sortez-nous de l’horizon des évènements, faut qu’on y voit clair.

Le directeur sortait enfin de sa torpeur, il faut dire que pour la première fois depuis plusieurs heures, il pouvait enfin commencer à influer sur les évènements. Le jeune homme était déjà en parti soulager, il n’avait perdu qu’un vaisseau et assez peu de ressources, les modèles militaires comme le Pydna ne serait d’utilité que si New Eden était infesté de pirates ou de Xénos, les précieux cargos de marchandises par contre, avec la lourde de tâche de permettre le développement de la Nouvelle Pallas. Mais pour l’instant, il avait besoin de réfléchir, aussi il quitta la passerelle sans un mot pour arpenter les coursives, son chapelet toujours en main, des murmures de réflexion qui l’entourant de toute part.

[Quelques  plus tard, toujours sur la passerelle du Sophia Procyionis]

La flotte avait enfin pu quitter le trou noir, elle se trouvait encore dans le système, mais hors de portée du gros des risques, les niveaux d’énergie était critique, aussi fallait-il au plus vite sauter vers un système dotée d’une étoile quelconque que les panneaux solaires puissent recharger les batteries. Rizarkis, était de retour sur la passerelle se tenant juste derrière son père entrain de jouer avec son éternel chapelet. S’il avait dû arpenter les coursives c’était pour réfléchir, il allait devoir s’adresser à tout le monde et prendre une décision aussi.

[Directeur Xénophon Rizarkis] Enseigne, connectez-moi au 231, Puis donnez-moi toute la flotte, canaux internes compris.

[Enseigne] Compris, Monsieur.

Deux minutes plus tard, les canaux était ouverts.

[Dir. Rizarkis] 231, vous avez exactement dix heures à partir de maintenant pour réparer vos moteurs gauches, les rapports d’énergie de nombreux vaisseaux de la flotte nous indiquent qu’ensuite il faudra sauter, sinon nous risquerions de rester bloquer.
A toute la flotte, nous venons il y a quelques heures de quitter La Voie lactée, depuis maintenant une vingtaine de minutes, nous sommes hors de portée du Trou Noir et donc hors de danger. Permettez-moi de tous vous félicitez pour votre travail qui a permis de sauver pas moins de trente-deux cargos de la flotte du Projet. Puisse les Puissances Supérieures veiller sur ceux qui sont tombés. Le commandement de la flotte, le Conseil Corporatiste et moi-même ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour trouver au plus vite un nouveau foyer pour nos usines et nos familles. Fin de Communication.

Commodore, nous prenons la route de Delta puis Gamma Inanis. Cartographie sommaire du premier, cartographie détaillé du second. Analyse en profondeur de toute planète habitable que vous trouverez dans l’un de ces deux systèmes.


[Commodore] Bien, Monsieur. Permettez-moi de vous féliciter pour cette réussite, Monsieur.

[Dir. Rizarkis] Merci, Commodore, mais penser à vous attribuer les lauriers des actions militaires, je me charge du reste.


Le directeur quitta ensuite la passerelle flanqué des autres membres du Conseil Corporatiste, il allait sans doute avoir du travail.


Dernière édition par Projet Galères Spatiales le Lun 17 Avr - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fate
Admin
avatar

Messages : 1434
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Dim 16 Avr - 16:35

Rien à signaler

Tu peux continuer ton vol.

_________________
World by World, we will build an Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ds-pioneer.forumactif.com
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Dim 16 Avr - 21:48




PNJ : Xénophon Rizarkis
Date de Naissance :4 mars 4275
Sexe : Masculin
Profession : Directeur Corporatif du projet Galères Spatiales
Nationalité : Pallassienne
Race : Humaine




Près d’un an c’était écoulé depuis que la flotte du Projet Galères Spatiales avait quitté le système du trou noir. Depuis près d’un an les Pallassien erraient dans la constellation d’Inanis. En fait, après une rapide traversée du système de Delta Inanis, la flotte avait sauté vers Gamma Inanis pour se mettre en orbite synchrone autour de la naine rouge. Pendant la plus grande partie d’une année, les scientifiques du Projet avait analysé le système pour réussir à en faire une cartographie assez exhaustive. Et la carte qui s’affichait devant le directeur Rizarkis paraissait relativement intéressante. Encore une fois, le reste du Conseil Corporatiste se trouvait plus en arrière de la passerelle. L’un d’entre eux ouvrit d’ailleurs la bouche.

[Conseiller Adams, système de Luyten] Au vu de la carte ici présente, je pense qu’il serait raisonnable d’abandonner ce système. Bien que Tetra Gamma Inanis semble être intéressante, elle n’est visiblement pas habitable et nous n’avons pas la technologie pour la terraformer.

Le Conseiller se vit répondre par un soupir de son Directeur. Ce dernier se leva, se posta devant la carte holographique qui prenait place au centre de la salle de commande et pris la parole, en levant ostensiblement la main qui tenait toujours le même chapelet aux rouages dorée.

[Dir. Rizarkis] Conseiller, Conseiller, Conseiller. Vous savez, on rêve tous de la planète parfaite, de l’îlot de calme offert par les Puissances supérieures qui nous permettrait de nous installer dans un calme idyllique avant de venir tout foutre en l’air avec nos industries comme les sagouins que nous sommes. Et dans ces vaisseaux, il a des centaines de personnes, humains Bathuriens et Telaari qui pensent tous de la même manière. Nul besoin de voir de façon court termiste en essayant de satisfaire ce besoin primaire de croire que Dieu nous donnera forcément tout ce qu’on veut.
Vous voyez, en fait Tetra Gamma Inanis, c’est une planète comme une autre, visiblement elle n’est ps habitable pour l’homme, ni pour le Bathuriens, ni pour le moindre petit acarien. Mais il ne faut pas oublier que des planètes comme TGI, on en trouve dans la galaxie et on en trouve un paquet. Tatakis, combien de pourcent ?


[Officier scientifique Tatakis] La plus grande majorité, Monsieur, la FTU n’a jamais fait de statistique sur ce point, mais on doit être à 90 %, minimum.

[Dir. Rizarkis] Voilà 80%. Alors, Conseiller, vous voulez visitez une vingtaine d’étoiles et voir des dizaines de planètes avant de trouver la perle rare et laisser des dizaines de planètes potentiellement intéressantes sur le chemin. Allons, nous sommes des gens intelligents, nous savons tous que nous pouvons transformer une planète inhabitable en zone a peu près viable. Donc TGI, nous allons l’étudier en détail et ensuite nous verrons si l’on peut en faire quelques choses. Commodore, je suppose que vous avez compris, Scan complet de Tetra Gamma Inanis. Tant qu’à faire, envoyez le Néa Athina, le Cynoscéphales et le Thermopyles s’occuper des trois autres, elles sont trop petites pour être réellement intéressantes, mais on n’est pas à l’abri d’une surprise qui ferait un bon avant-poste.

[Commodore Panaikos] Bien Monsieur, Propulseurs, cap sur Tetra Gamma Inanis. Néa Athina, ici le commandement de la flotte, ordre se détacher avec un groupe de cargo sous votre protection pour aller scanner la première planète du système. Cynoscéphales, même instruction pour la deuxième planète. Thermopyles, pareil avec la troisième.

Sur la passerelle, les hommes se calmèrent, il venait tous de comprendre que leur voyage ne ferait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Lun 17 Avr - 15:53




PNJ : Xénophon Rizarkis
Date de Naissance :4 mars 4275
Sexe : Masculin
Profession : Directeur Corporatif du projet Galères Spatiales
Nationalité : Pallassienne
Race : Humaine





Par les rouages des Puissances supérieures, il avait eu un sacré coup de flair tout de même. Alors qu’il compulsait les différents rapports sur les quatre planètes du système Gamma Inanis, le directeur Rizarkis souriait. Il avait désigné Gamma Inanis comme leur première cible, mais avec assez peu d’espoir de trouver quelques choses, en fait, il s’attendait à devoir sauter ordonner le saut vers Lambda Inanis peut avoir avoir consulté ses rapports d’exploration. Mais si le système Gamma n’était pas le système le plus intéressant de la constellation, il restait intéressant. Et les pressions pour qu’on finisse par reposer les pieds sur un sol qui ne soit pas fabriqué en acier trempé allaient se faire de plus en plus lourdes à mesure que le temps passait. Ce système n’emballait vraiment que lui au départ. Mais il le sentait de plus en plus. Deux planètes terraformables, les planètes gelées qui n’était guère plus difficile à transformer en océanique en s’amusant un peu. Ce système lui plaisait vraiment. Bien il y avait l’inconnu lambda Inanis. Une étoile jaune de la séquence principale à portée de vaisseau qui pouvait s’avérer deux à trois fois plus intéressantes. Il fallait qu’il règle ce problème. C’était donc pour cela qu’il se rendait alors à la passerelle. Où il entra comme un ouragan, alors que le commodore était entrain de superviser la récupération de tout l’équipement de scan qui avait été envoyé sur la planète.

[Dir. Rizarkis] Commodore, cette planète me plait de plus en plus. Il va me falloir une équipe au sol pour me confirmer qu’il n’y a pas de danger. Cartographie et Géologie complète pour voir l’ensemble des possibilités sur place. Et qu’on m’ouvre une liaison avec le Cynoscéphale, j’ai besoin d’infos sur Lambda Inanis.

[Commodore Panaikos] Bien Monsieur, vous savez, je peux moi-même ordonné au Cynoscéphale de se rendre sur place.


[Dir. Rizarkis] Je sais, Commodore, mais je suis ici, donc vous m’excuserez mais je vais donner les ordres.

[Enseigne de vaisseau] Liaison Ouverte, Monsieur le Directeur.

[Dir. Rizarkis] Cynoscéphale, ici le Directeur Rizarkis, j’ai besoin que le Thermopyles et vous-même vous rendiez dans le système Lambda Inanis pour faire un relevé des planètes intéressantes.  Je vous donnes six mois le temps pour nous de faire une analyse complète de la géographie de Tetra Gamma Inanis, je veux votre rapport avant, en fonction de ce que vous me direz, on changera de système où on changera pas de système.

[Cynoscéphale] Reçu, Monsieur le Directeur, on vous envoie les cargos, on prévient le Thermopyles et on s’en va. Dois-je comprendre que vous allez installer le projet sur Tetra Gamma Inanis si nous ne trouvons pas de planètes propices ?


[Dir Rizarkis] Normalement, je devrais vous engueuler copieusement pour ça, Cynoscéphale, la direction politique c’est mon domaine, vous semblez avoir un problème avec mon choix. Vous avez de la chance, je suis de bonne humeur.

[Cynoscéphale] Négatif, Directeur, aucun problème, je me disais juste qu’on pouvait ne pas se presser autant. Vous savez comme moi que la plupart des jeunes ne savent même pas ce qu’est une planète. Terminé.


C’était définitif, à son retour, le commandement du Cynoscéphale allait en prendre pour son grade, la discipline avait déjà l’air de se relâcher. Toujours est-il que les scanners permettaient de suivre les deux vaisseaux qui s’éloignait pendant que l’officier de communication avait pris l’initiative, louable celle-ci, d’envoyer les deux destroyers restants en avant des cargos qui faisait leur dans le giron du Sophia Procyionis. Dans le même temps le Commodore Panaikos était entrain de coordonner la mise en place des équipes qui allaient descendre à terre.

[Commodore Panaikos] Tatakis, vous prenez le contrôle là en dessous. Premier survol pour déterminer le nombre de provinces ensuite vous me sortez une équipe par province. Sérieusement, vous avez intérêt à nous dire que cette planète est un petit miracle. Vous avez entendu le Directeur avant, analyse cartographique et géologique, je vous que vous connaissiez ce caillou mieux que votre poche. Et le plus rapidement possible, je crois que le Directeur veut fêter Noël à Terre.

[Officier Scientifique Tatakis] Bien Monsieur. Eventuellement, on peut monter des capteurs et un gros système radar sur l’escadron de chasseur, ça nous fera peut-être gagner du temps. Le survol aérien est une vieille technique. Je vous promet pas l’installation pour Noël, mais je ferais de mon mieux. Autorisation de réquisitionner les cargos nécessaires je suppose ?

[Com. Panaikos] Faites. Et vite.

Sur la passerelle tout le monde s’avérait donc. Les communications internes venaient de faire réveiller les pilotes qui allaient devoir suivre les manœuvres avec leurs engins. Les communications externes étaient entrain sous les ordres de Tatakis de réquisitionner cinq des cargos de matériel pour descendre à terre. La planète n’était certes pas parfaite et dans tous les cas, le Cynoscéphale allait peut-être apporter une bien meilleure nouvelle. Mais pour l’instant, presque tous les voyants étaient au vert pour que Tetra Gamma Inanis deviennent bientôt la nouvelle Pallas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fate
Admin
avatar

Messages : 1434
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Lun 17 Avr - 22:31

There will be blood !

[Capitaine Pirate] C'est le moment les gars ! On y va !

Alors que le Thermopyles et le Cynoscéphales s'éloignent du système, rejoignant la bordure du système pour initier leur saut warp vers Lambda Inanis, trois échos radars jaillissent de derrière un petit astéroïde voisin sur les écrans du Léonidas, l'un des trois cargos coloniaux escorté par les deux Destroyers. Les trois échos sont ceux de frégates Awfull qui filent pour capturer les trois vaisseaux laissés sans défense ...

[Capitaine du Léonidas] Sophia Procyonis, ici Léonidas ! Nous sommes avec le Delphes, le Rhodos, et le Xenophon III, mais trois bandits arrivent sur nous ! Aidez-nous, sinon on ne se tirera jamais indemne de ce merdier !

Hélas pour le commandement du programme Galères Spatiales : tout ses vaisseaux sont bien trop dispersés dans le système pour pouvoir intervenir. La flotte est encore en train de se regrouper après les scans de l'an dernier. Aucun vaisseau ne semble pouvoir intervenir en un temps suffisant ...

[Capitaine du Néa Athina] Néa Athina à flotte principale. En poussant sur les réacteurs, on peut être sur zone dans trois quarts d'heures et secourir ces cargos. Mais pendant ce laps de temps, ils vont devoir faire sans nous. Nous n'attendons que votre ordre !

Le Néa Athina arrivera sur zone dans trois tours si tu décides de le mandater. En attendant, tu dois te débrouiller avec l'armement limité de tes quatre cargos contre les forces pirates. Le manuel de la Fédération conseille le recours aux manœuvres évasives !

Tu peux ordonner également au Néa Athina de pousser à fond sur la propulsion pour gagner un tour. Mais il consommera alors beaucoup de carburant, son évasion sera réduite de 50% lors du combat.

_________________
World by World, we will build an Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ds-pioneer.forumactif.com
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Mar 18 Avr - 13:08

C’était la merde, vraiment la merde. Des pirates à New Eden, déjà et le Directeur c’était fait avoir pour ainsi dire comme un bleu. Il fallait aussi dire que personnes ne s’attendait a ce qu’il y ait déjà des pirates en New Eden. Heureusement tout n’était pas perdu. Xénophon était pour l’instant prostré dans son fauteuil de commandement, par contre, le Commodore Panaikos était totalement concentré, cherchant une solution, quand le message de l’Athina arriva.

[Commodore] Feu vert, Néa Athina, on a pas trop le choix, il faut que vous sortiez ces cargos de là, on peut pas se permettre de les perdre. Donc faites-moi griller ces enfoirés le plus vite possible. Léonidas, l’Athina est en route, nous préconisons l’adoption de manœuvre évasive aléatoire pour éviter les pods d’assauts. Rayon de dispersion moyen , évité de rester totalement groupé, mais restez tous suffisamment prêt pour vous mettre sous la protection de l’Athina quand il sera sur zone, on est pas à l’abri d’un deuxième groupe.
Enseigne, trouvez-moi l’Orchomène et l’Alalia, normalement, ils devraient pas être très loin, ils pourront peut-être couvrir le croiseur léger.


[Enseigne] Reçu Monsieur. Orchomène, Alalia, on a besoin de vous sur zone, je répète, on a besoin de vous sur zone, vous en êtes où ?

Pendant ce temps sur le Néa Athina.

L’accord tomba rapidement, en même temps le commandement de la flotte n’avait pas trop le choix. Un croiseur léger contre trois frégates,  le combat allait être serré. Enfin comme il s’agissait de pirate, le tout était de permettre au Léonidas et au deux autres cargos de décrocher, si possible de détruire une des frégates. Cela devrait suffire à disperser les assaillants.

[Capitaine du Néa Athina]Reçu, Sophia Procyionis, on y a. Souhaitez-nous bonne chance.

Passerelle à tout l’équipage, Branle-Bas de combat, ceci n’est pas un exercice. Tout l’équipage est attendu à son poste de combat dans T+ 20 minutes. Machines, j’ai besoin des propulseurs à leur niveau maximum poussez-moi tout ça. Chasseurs, paré à décoller dans T+30 minutes. Armement, lancer la procédure de tir cinétique, on a besoin d’un coup décisif au but. Faut leur faire comprendre d’entrer qu’on est pas des rigolos. Enseigne, mettez-moi les boucliers au max.


Maintenant, il ne restait plus qu’une chose à faire, prier pour que le Léonidas ne soit pas pris avant l’arrivée du croiseur.


Citation :
Le Néa Athina se rend sur place avec moteur boosté pour y être en deux tours. Je comprends donc qu'il pourra tirer au 3ème tour de bataille ?
L'Orchomène et l'Alalia qui avait été envoyé sur zone poursuive leur route. (les deux destroyers dont je t'avais causé qui était en route.
Le reste de la flotte, clairement trop loin continu ce qu'il était entrain de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fate
Admin
avatar

Messages : 1434
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Mar 18 Avr - 14:32

There will be blood !

[Capitaine de l'Orchomène] Orchomène à Sophia Procyonis. La situation est en vue. On peut être sur zone dans trente minutes. On met toute la gomme sur les moteurs.

Mais pendant ce temps, le combat faisait rage. Les quatre cargos filaient à toute allure pour éloigner les trois vaisseaux pirates de leur position. Hélas, cela ne fut pas suffisant pour distancer leurs poursuivants. Ainsi, rapidement, les trois frégates Awfull arrivèrent à distance suffisante pour droper leurs navettes d'abordage, qui s'élancèrent aussitôt à l'assaut du Léonidas, du Xenophon III et du Rhodos ...

Abordages effectués avec 2D6 à chaque fois (Aucune défense CEM des cargos) :

=> Xenophon III : Score obtenu : 4. Progression des équipes d'abordage : elles ont désormais un pied à bord. Mais pour l'instant, l'équipage du Xenophon III leur résiste bien. (2D6 au prochain tour)

=> Léonidas : Score obtenu : 1. Progression des équipes d'abordage : la résistance héroïque des marines à bord du Léonidas a tenu les équipes d'abordage en échec. Elles ont été détruites. (0D6 au prochain tour)

=> Rhodos : Score obtenu : Score obtenu : 2. Progression des équipes d'abordage : les pirates sont toujours coincés dans leurs navettes. Mais l'équipage du Rhodos a subit de très lourdes pertes. Les pirates aussi (1D6 au prochain tour).

Position générale du combat : si les cargos font deux manœuvres de mouvement au prochain tour, ils seront suffisamment éloignés pour forcer les pirates a faire deux manœuvres de mouvement pour les rattraper, et ne pourront donc pas être rattrapés.

Le Néa Athina arrivera sur zone au prochain tour. Il subira un malus d'évasion de 50%.

L'Orchomène et l'Alalia arriveront sur zone dans deux tours.

_________________
World by World, we will build an Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ds-pioneer.forumactif.com
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Mar 18 Avr - 19:03

Sur le pont du Sophia Procyonis


L'Orchomène avait répondu, fort heureusement, il était presque sur zone. Une sacrément bonne nouvelle. En somme ils avaient des renforts qui pourraient aidé le Néa Athina en cas de problème avec les pods d'assauts. En bref, les pirates allaient sans doute pleurer.

[Enseigne] Bien reçu, Orchomène, une bonne nouvelle que cela. Vous savez ce que vous avez à faire.

Néa Athina, les renforts sont derrière vous, l'Orchomène et l'Alalia sont pas loin
.

[Commodore] Sophia Procyioynis à toute la flotte. Tous les cargos se rassemblent autour de mon bâtiment.

Léonidas, sortez vous de là, poussez les moteurs à fond, le Néa Athina est presque sur vous.



Sur le pont du Néa Athina.


Le pont était en effervescence, tout le monde était prêt au combat ou presque, dans toute la salle, des Enseignes de Vaisseaux  beuglaient des ordres aux différentes équipes qui faisaient se mouvoir le croiseur léger.


[Capt. Néa Athina] Passerelle à toutes les équipes du vaisseau. Paré au combat, nous allons arrivé sur zone. Armement paré à tirer au canon CAM dès que vous avez une solution de tir.  Contre Mesure, paré à dégommer tous les pods qui pourraient essayer de nous tomber dessus. Marines de bord paré à repousser tout abordage.

Léonidas Xénophon Rhodos, rapport de situation. On est presque en position.


[Léonidas] On les a repoussé ici, les Marines ont fait du beau boulot.
[Xénophon] On a été abordé, on tente de les repousser en ce moment même.
[Rhodos] On les a repoussé aussi, mais les pertes sont lourdes, on va avoir besoin d'une équipe médicale dès la fin du combat.


[Capt. Néa Athina] Reçu. Léonidas, Rhodos, continuez comme ça, Xénophon, bonne chance à vous, on essaie de vous trouver une solution.

Leader Two, vous en êtes où ?



[Leader Two] La chasse sera paré à décoller au contact. On termine de faire le plein.

[Capt. Néa Athina] Reçu, Leader Two, Décollage sur mon ordre. Armement, cible de tir, la frégate qui menace le Xénophon, il faut les aider à se dégager


La situation revenait sous contrôle. Le Néa Athina allait griller cette bande de rapaces et l'Orchomène et l'Alalia allait arriver juste derrière pour les calmer, d'autant plus qu'il avait la chasse qui était prêt à décoller pour détruire les pods d'assaut. Bref, l'erreur allait être corrigé.


Citation :

-Toutes les unités militaires poursuivent leur chemin, le Néa Athina tire dès que possible, la cible est le cargo qui vise le Xénophon.
- Les Cargos poursuivent leur chemin en poussant les moteurs au maximum pour s'éloigner de la zone.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fate
Admin
avatar

Messages : 1434
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Mer 19 Avr - 13:01

PIRATE SCUM !


[justify][Capitaine Pirate] Ca va tourner court pour nous. Il y a deux destroyers et un croiseur en approche.
[Capitaine du second vaisseau] On ne pourra pas rattraper ces cargos et leur flanquer une équipe d'abordage à bord avant leur arrivée camarade.
[Capitaine du troisième vaisseau] Ouais. Le mieux est encore de s'arracher maintenant les gars. On se casse et tant pis pour les gars à bord des frégates.

Les pirates, voyant donc les forces gouvernementales en approche rapide, sur trajectoire d'interception, activèrent aussitôt leurs propulseurs principaux et débutèrent le calcul de leurs coordonnées warp. Quelques instants plus tars, alors que les bâtiments du Programme Galères Spatiales arrivaient à portée de tir, ils activaient leurs générateurs quantiques et bondissaient pour se mettre hors de portée de leurs ennemis ...

Fin du combat. Aucune perte à déplorer. Félicitations.

_________________
World by World, we will build an Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ds-pioneer.forumactif.com
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Mer 19 Avr - 20:31




PNJ : Xénophon Rizarkis
Date de Naissance :4 mars 4275
Sexe : Masculin
Profession : Directeur Corporatif du projet Galères Spatiales
Nationalité : Pallassienne
Race : Humaine





Visiblement, les pirates n’étaient pas très courageux, une chose commune chez les gens de ce genre. Alors que le Néa Athina arrivait sur zone, que l’Orchomène et l’Alalia déjà en trajectoire d’interception était presque arrivé, ils s’enfuirent comme des lapins sans demander leur reste, ni les membres d’équipages qui étaient toujours entrain de tenter de prendre le Xénophon. La disparition des pirates provoqua une seconde d’incrédulité sur la passerelle du Néa Athina, puis ce fut les vivats.


[Enseigne de vaisseau] Félicitations, Capitaine une victoire sans combattre.

[Capt. Néa Athina] Effectivement et je crois qu’elle peut servir de leçon à toute la flotte, nous ne sommes visiblement pas les seuls à avoir réussi à traverser le trou noir de Sarekuwa, par contre nous sommes sans doute parmi les mieux intentionnés.
Xénophon III, ramener votre cargo ici, on va le docker pour vous envoyer des renforts. Orchomène, dockez-vous au Rhodos pour assistance médicale, ensuite on ramène tous les vaisseaux près du Sophia Procyonis.
Passerelle à tout l’équipage, fin de l’alerte, je répète, fin de l’alerte, tous les personnels sont autorisés à retourner à leurs activités normales. Toutes les mesures de combat peuvent être annulées. L’équipe de quart reste en alerte de niveau 2 pendant le retour auprès du reste de la flotte. Nous n’aurons pas à mener de bataille aujourd’hui. Marines de bord, paré pour intervention sur le Xénophon III.


Le capitaine se détendait, les Marines étaient suffisamment nombreux sur le Néa Athina pour régler le problème et surtout, d’après les dernières communications radios entre les différents navires de la flotte, ils pourraient bientôt poser le pied sur le plancher des vaches et même pour un capitaine de vaisseau stellaire, c’était une chose qui n’avait pas de prix.

Au même moment, sur le Sophia Procyonis

L’euphorie fut la même sur le Sophia Procyonis que sur le Néa Athina, en général, les militaires étaient assez peu adepte des effusions sentimentales, mais vu la situation, tout le monde savait que la moindre perte serait catastrophique. Aussi, la retenue ne fut pas de mise. Xénophon lui-même ne put se retenir au moment de pousser un cri de joie, surtout que la flotte venait de lui sortir une sacré épine du pied. En somme, il fallait qu’il prenne la parole, pour féliciter les hommes.

[Dir. Rizarkis] Tout est bien qui fini bien. Tant mieux et félicitations pour la coordination à distance, Commodore.
Enseigne, canal de communication avec toute la flotte.


[Enseigne de Vaisseau] Reçu, Monsieur. Toute la flotte.

[Dir Rizarkis] Sophia Procyonis à toute la flotte du Projet Galères Spatiales, ici le Directeur Rizarkis. Il n’aura sans doute échapper à personne que trois de nos cargos viennent de subir une tentative d’attaque par un groupe de pirates. Pendant cette attaque, les trois équipages ont agis avec beaucoup de bravoure pour repousser les assaillants et grâce aux efforts conjugués du Néa Athina, de l’Orchomène et de l’Alalia, les pirates ont été promptement mis en fuite. Aussi j’annonce que les trois cargos concernés, le Rhodos, le Xénophon III et le Léonidas auront l’honneur de mener la première vague de colonisation lorsque celle-ci aura lieu. J’annonce également, la promotion du capitaine du Néa Athina au rang de Commodore. J’annonce également que ce vaisseau, l’Orchomène et l’Alalia se verront attribuer une étoile militaire pour commémorer cet engagement comme une victoire, victoire qui a sans doute sauvé une partie du Projet.

Je profite également de cette allocution totalement improvisée pour vous faire part d’une information capitale et d’une promesse. Information capitale, l’Officier scientifique Tatakis est actuellement entrain de préparer une expédition sur le sol de Gamma Inanis I pour obtenir des informations sur le potentiel de cette planète. Promesse, le Projet se posera et établira sa première colonie dans moins d’un an et demi. Si l’Officier Tatakis revient avec des informations intéressantes, nous coloniserons Gamma Inanis I. Si cela n’est pas le cas, je me rangerais à l’avis de nos Xénobiologistes et lancerait la procédure de colonisation de Gamma Inanis II, qui est un monde prometteur.

Sur la Passerelle, l’annonce fit son petit effet, en fait. Ce qui fit son petit effet était surtout le Directeur lui-même et une chose que les autres vaisseaux ne pouvaient constater, pour la première fois, le Directeur également totalement serein.

Neuf mois plus tard, à la surface de Gamma Inanis I, camp de base de l’expédition d’exploration de la planète.

Les hommes de l’officier Tatakis arrivaient doucement au bout de leur longue mission. La jeune femme en était déjà au moins à sa douzième ou treizième rotation sur la planète. La première partie de la mission avait été rapide. Depuis le Sophia Procyonis, ils avaient monté des instruments de mesures divers et variés sur les chasseur de l’escadron One, puis ils avaient consciencieusement survolé la planète, qui était littéralement un vrai désert, ce qui en passant était une vraie plaie pour les scaphandres. L’officier scientifique sentait en ce moment même le sable lui gratter les jambes. C’était au moins le troisième ou le quatrième désert qu’elle visitait, elle ne savait plus exactement, c’était vraiment le seul point d’intérêt de ce caillou pourri. C’était actuellement l’heure du briefing du soir qui devait être ensuite transmis au Directeur Rizarkis sur le Sophia Procyonis.

[OS Tatakis] Dimitar, on en est où ici, si on termine pas bientôt, le Directeur va me tomber dessus.

[Dimitar] Cette région-là est presque terminée, Lieutenant. On doit être à 70-80% d’explorer, en terme de gisement intéressant c’est maigre. Si c’était pas aussi risqué de diviser la flotte avec les pirates, vous auriez déjà suggéré au Directeur de dégager en orbite de Gamma Inanis III. Les gars dans la région de montagne juste au nord viennent de nous confirmer qu’on y trouve de la glace. Mon fils de deux ans aurait pu nous le dire. Nan définitivement cette planète est merdique. On a trouvé quoi, trois gisements potables au total, c’est bien ça.

[OS. Tatakis] Ouais c’est ça, trois gisements. Je me rappelle encore quand l’autre enfant gâté à foutu la honte à Adams en affirmant devant toute la passerelle, cette planète je la sens bien. Il aurait mieux fait de faire confiance aux gars de l’équipe de Xénobiologie, si ça se trouve, on serait peut-être déjà entrain de siroter un jus de fruit en terrasse sous l’un de ces dômes qu’il doit nous préparer.

[Dimitar] Vous vous voyez vraiment en terasse, Lieutenant, après toute une vie passé dans un cargo.

[OS. Tatakis] Te fout pas de ma gueule, tu sais très bien qu’avec le Commodore, je suis l’un des seuls officiers de cette putain de flotte à être né sur Pallas. Tout le reste est mort. Heureusement comme Rizarkis a promis de nous trouver rapidement un sol, j’en ai clairement marre. Des Cargos et de tout ce sable. Allez, file rassembler les gars, fin de la journée, je vais rédiger le rapport.

L’officier Tatakis rentra donc dans la base provisoire qui avait été mise en place. Dans le même temps, Dimitar, qu’elle aurait logiquement dû appeler Sergent, alla rassembler les hommes pour qu’ils arrêtent de bosser et qu’ils aillent retirer leur scaphandre pour le repas du soir. Au moment où le sergent revenait, la scientifique s’apprêtait à transmettre.

[OS. Tatakis] Sophia, ici le sol pour le rapport du soir. On a la confirmation de la possibilité d’exploiter de la glace d’eau dans les montagnes au nord de ma position. En dehors de ça, rien à ajouter aux rapports précédents. On va finir le travail proprement, mais le Directeur Rizarkis peut déjà préparer la population à la colonisation de Gamma Inanis II. On arrivera à rien ici. Je lui expliquerais en détail quand je remonte à bord demain. Sol Terminé.

Puis Tatakis se détendit. Dimitar venait de lui ramener une bière. Pour la journée, c’était la fin. Demain, elle devait remonter sur le Sophia, vingt jours de permission avant l’ultime descente à terre pour coordonner les dernières explorations et le remballage des camps. Gamma Inanis I, ne sera pas, la nouvelle Pallas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Mer 19 Avr - 22:21

Le projet Gamma Inanis I était un échec retentissant, les ressources de la planète clairement insuffisante. Xénophon devait se rendre à l’évidence, sur Gamma Inanis I, il c’était lourdement planté. Au moins, le Projet n’avait pas perdu trop de temps. Gamma Inanis II, un monde post-Eden où la vie semblait être entrain de revenir, tendait les bras aux colons du projet. En somme, il pouvait toujours se rattraper. Le train-train habituel de la passerelle de commandement fut ensuite interrompu par un message longuement attendu.

[OS Tatakis] Commodore, Directeur, c’est bon, on est entièrement chargé et les équipes sont tranférés dans leurs cargos respectifs. Gamma Inanis I ne comporte presque plus de trace de notre passage.


[Commodore Panaikos] Reçu Lieutenant. Beau boulot, là en bas, dommage qu’on y trouve pas grand-chose.
Enseigne, cap sur la post-Eden. Les Xenos-biologistes vont être content. Vous confirmez, Directeur ?


[Dir. Rizarkis] Ordre confirmé, on colonise Gamma Inanis II, monde post-Eden en gestation, j’espère juste qu’on n’aura pas d’écologistes sur le dos. Mon grand-père m’en a raconté quelques bonnes sur ceux-là.  
Enseigne, ouvrez moi un canal de com’ avec le Léonidas.


[Enseigne] Bien reçu, Directeur.
Léonidas, ici le Sophia Procyionis.


[Dir. Rizarkis] Léonidas, comme promis après l’attaque des pirates, vous allez avoir l’honneur de mener le premier contingent au sol, la flotte va se mettre en route vers Gamma Inanis II, je veux que vous soyez prêt à agir dès qu’on entre en orbite. Le Xénophon et le Rhodos vous rejoindront une fois qu’on aura déterminé un point de chute pour la colonie initiale.

[Léonidas] Reçu, Monsieur le Directeur, je me permets de vous transmettre les remerciements de tout le vaisseau. Fin de transmission.

[Commodore Panaikos] Commandement à toute la flotte, je répète, Commandement à toute la flotte. Ordre est donné de se mettre en orbite au-dessus de Gamma Inanis II en vue d’opérations de préparation à la colonisation de la planète. Le cargo FTSS Léonidas mènera avec les chasseurs de la flotte les opérations de cartographie planétaire préliminaire.  Orchomène, vous êtes désigné responsable de la protection des opérations.

Comme après la prompte victoire contre les pirates, les militaires ne purent contenir leur joie face à la nouvelle. D’un bond, l’officier de contrôle des moteurs envoya le Sophia Procyionis vers ce qui allait être sa nouvelle orbite et peut-être pour un certain temps.

Quelques temps plus tard dans le ciel de Gamma Inanis

Les chasseurs des deux escadrons du Projet Galères Spatiales survolaient la planète. Comme à l’accoutumée, ses missions coutaient énormément de carburant à cause de la sortie de l’atmosphère. Mais le principal avantage était qu’elles permettaient une cartographie rapide et efficace de la planète et donc qu’elle permettrait de savoir où le Projet allait pouvoir s’installer.
Les deux escadrons volaient en formation assez lâche, formant deux sapins de Noël de douze appareils.  Dans les deux formations, les deux appareils qui formaient les deux pointes inférieures du dispositif volaient légèrement plus haut que le reste, formant une inutile mais habituelle garde rapprochée. D’ailleurs l’un de ses chasseurs semblaient s’amuser, puisque l’appareil le plus à gauche des deux formations parti en vrille, vrille qui fut bien vite maîtrisé et qui provoqua la colère du commandant de la mission
.

[Leader One] Pantazi, qu’est-ce que tu fous, on est pas là pour jouer, faut qu’on descende à deux milles pieds pour que les instruments face le boulot, continue et tu vas finir par perdre un appareil.

{Pantazi] Désolé, Leader One, on a pas souvent l’occasion de sortir les appareils en atmosphère, j’ai un peu perdu le contrôle.

[Leader One] Je vais t’en donner des pertes de contrôle, au retour Pantazi, concentre-toi.

Leader One à tous les appareils, on descend à deux milles pieds, ensuite on largue les appareils sur la zone. Tetra One, Tetra Two, activation de la cartographie dès qu’on est en dessous de 2500 pieds. Sinon Tatakis va vous exploser quand on sera remonté.


Les appareils descendirent donc en piqué jusqu’à deux mille et cinq cent pieds avant de commencer à redresser. La formation se retrouva donc à deux milles pieds légèrement dispersée, mais fut promptement rassembler. Puis largua les instruments de mesure divers qui avaient été chargés par les scientifiques pour la mission présente.

[Penta Two] Leader One, regardez ça, à dix heures, environ 300 kilomètres, on dirait qu’on arrive au bout de la calotte glaciaire, ça va intéresser le Directeur. GI II a des terres émergés visiblement.

[Leader One] Bonne nouvelle. Je transmets en orbite.
Sophia, on a des terres émergées sur place. Je répète, on a des terres émergées sur place. Prévoyez une équipe au sol, je crois qu’on vient de trouver la position de notre nouvelle colonie. La mission se poursuit.

Citation :
L'ensemble de la flotte se place en orbite du monde Post-Eden Gamma Inanis II. Les unités de chasseurs et le cargo Léonidas commence l'analyse en profondeur de la planète (provinces, pas d'équipes au sol).
J'ai déjà les données vu que tu t'étais planté la dernière fois. Par contre, j'ai une question, y'a encore le temps de descendre des équipes de colonisation ce tour-ci ou pas ? C'était la deuxième action du tour avec la fin de l'analyse des ressources de GI-I.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Jeu 20 Avr - 14:54

FTSS Léonidas, dans les hangars

C’était enfin le grand jour, l’Officier Scientifique Tatakis avait été nommée coordinatrice de la première vague de colonisation avec le capitaine du FTSS Léonidas, qui avait gagné ce titre de haute lutte contre les pirates. Le cargo, se trouvait en orbite basse avec le Rhodos et le Xénophon, qui composait les trois autres unités de la première vague. Au-dessus des trois cargos se trouvaient l’Orchomène, censé assurer la sécurité de l’expédition, mais qui n’était là presque plus par automatisme qu’à cause d’un réel danger. Pour l’instant la passerelle attendait le feu vert. Un certain nombre d’équipement devait être préparé et de préférence avant la rentrée dans la mince atmosphère dans la planète et c’était justement ce que Tatakis était venu supervisé.

[OS. Tatakis] Sergent, on en est où ?

[Dimitar] Le Rhodos est prêt à assembler le dôme de l’installation principale. Nous on tient les éléments des premiers bâtiments et l’asphalte prêt. Le Xénophon doit monter le premier dôme pour les hydroponiques. Ensuite, la flotte doit faire descendre la deuxième vague pour monter des usines et des entrepôts sous le premier dôme. Les transports de matériels viennent en dernier. Normalement, d’ici là, on devrait déjà avoir le directeur sur dos et notre part du marché sera rempli. Je vous offrirais ce verre en terrasse.

[OS. Tatakis] Je vous prends au mot, Sergent. Dites aux gars de s’accrocher, on c’est l’heure de la rentrée en atmosphère.

Les deux scientifiques se séparèrent. Le sergent Dimitar fit signe aux différentes équipes qui trainaitça et là dans les hangars des cargos de bien s’accrocher pour la rentrée en atmosphère. Pendant ce temps, sa jeune supérieure faisait de même et rejoignit le point d’accroche central du hangar. Deux minutes plus tard, le sergent l’avait rejoint. Et s’accrochait lui aussi.

[OS Tatakis] Passerelle, ici le hangar principal, feu vert pour entrer en atmosphère de notre côté.

[Passerelle] Reçu, Hangar Principal. On lance la manœuvre.

Ce fut d’abord le silence, marqué par une grande secousse, les moteurs du Léonidas venait de brusquement accélérer alors que les thusteurs dorsaux donnait une impulsion qui allait faire quitter son orbite au cargo. Le cargo était lentement entrain de dériver dans les couches supérieures de l’atmosphère de GI-II. Puis le silence fut rompu.

[Passerelle] Passerelle, à tout le vaisseau. Entrer en atmosphère dans 10…9…8..7…6..5…4..3…2…1. Entrée.

Au moment où le dernier mot fut prononcé, le Hangar avait déjà commencé à secouer. Au moment où l’enseigne de vaisseau annonça l’entrer en atmosphère, le vaisseau et l’ensemble de son équipage subit une violente secousse. L’officier Tatakis se retrouva, comme tout le reste, projeter violemment vers l’avant et atterri littéralement dans les bras de son vis-à-vis. Les secousses continuèrent pendant quelques minutes avant que l’appareil ne puisse se stabiliser totalement et le lieutenant se libérer de son subordonné.

[OS Tatakis] Pas un mot de tout ça aux autres, sergent, compris ?
[Dimitar] Reçu, Cinq sur Cinq, Lieutenant.

[Passerelle] Entrée en atmosphère réussie. Vitesse de descente 20 pieds par minute. Temps estimé avant débarquement, quelques heures. Tout le monde prend du repos, on va avoir pas mal de boulot une fois à terre.

Quelques semaines plus tard, sous le dôme principal de la colonie.

La salle de contrôle du dôme avait été mise en place depuis longtemps. En fait, c’était l’une des premières salle de la zone qui avait été pressurisée. Aussi pour son plus grand bonheur et pour la première fois sur le plancher des vaches depuis un bout de temps. L’Officier Tatakis et son assistant le sergent Dimitar étaient débarrassés de leur scaphandre. Ce dernier venait d’entrer dans la salle, avec deux bières en main.

A quelques kilomètre de là, d’autres, moins chanceux étaient entrain de monter le futur centre de gouvernement avec leur scaphandre sur le dos, les test de vérifications n’ayant pas encore été effectués.


[Dimitar] Lieutenant, j’ai une bonne nouvelle, les gars ont finis de mettre en place la structure du dôme. J’ai pas encore la terrasse, mais on peut déjà prendre ce verre. On va enfin être débarrassé de ces maudits scaphandres.

[OS Tatakis] Le verre attendra un peu, on va lancer les tests justement. Faudrait quand même pas que les gars du centre de gouvernement apprennent qu’on était tranquille entrain de boire alors qu’on aurait pu les libérer.

[Dimitar] C’est vous le chef, Lieutenant.

L’officier Tatakis se jeta presque sur le communicateur. En fait, le grand jour était sans doute arrivé. Elle se souvenait au début de la mission, quand la diva, le directeur Rizarkis lui avait dit. Finissez-moi ce dôme, ce jour sera considérer comme le jour du début de notre nouvelle aventure.

[OS Tatakis] Salle de contrôle du dôme à toutes les équipes, je répète, salle de contrôle du dôme à toutes les équipes. Nous lançons les procédures de vérification de l’intégrité de la structure. Toutes les équipes doivent s’éloigner des zones sensibles de la structure pour éviter les pertes, je répète, toutes les équipes s’éloignent des zones sensibles.
Activation du contrôle de température.
Activation du contrôle de la gravité.
Activation du système de ventilation et de recyclage de l’air…………………




En quelques sortes, c’était le moment de vérité.


[quote] -On colonise dans les plaines gelées de la post-Eden. Etablissement de la République de Nouvelle-Pallas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fate
Admin
avatar

Messages : 1434
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   Ven 21 Avr - 11:46

Voici la carte de ton monde (les plaines gelées sont en blanc, les calottes polaires en bleu).

NB : Les limites sont les traits noirs rectilignes. La province des plaines gelées comprend donc également des calottes polaires pour d'évidente raisons de simplifications de la map militaire.

Spoiler:
 

_________________
World by World, we will build an Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ds-pioneer.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et puis vint le silence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et puis vint le silence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» Et puis, on va aussi piquer leurs nez [ Go go go PokéTsuki o/]
» Yooohohoohohho ! Puis-je voir votre culotte? [Pv Amy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Space Pioneer :: Section de jeu [Humanité] :: Vols Spatiaux-
Sauter vers: