Partagez | 
 

 Espoir et Disgrace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Espoir et Disgrace   Dim 8 Mai - 18:23




PNJ : Elyana III Isabelle Brisbach-Hersbourg d'Aumont
Date de Naissance : Novembre 4276
Sexe : Féminin
Profession : Duchesse de Mindoir, Capitaine du MDSS Aumont
Nationalité : Mindoirienne, Terranne
Race : Humaine



Hope and disgrace


Le MDSS Aumont jaillit du trou noir en un éclair de lumière argenté, laissant derrière lui une longue traînée bleutée alors que les douze tuyères de son puissant moteur arrière crachaient de toute leur puissance pour arracher le mastodonte de six cent mètres de long à l'attraction du trou noir derrière lui. La manœuvre de sortie n'était pas une sinécure, même pour un équipage chevronné comme celui du MDSS Aumont. Toutefois, ce dernier parvint à tirer le vaisseau loin de l'écrasante masse du trou noir. L'enseigne de navigation coupa alors le phaseur quantique, ramenant le cargo convertit en vaisseau colonial dans notre réalité, au beau milieu du mois de Janvier 4300.

Elyana poussa un soupir de soulagement et se recula sur son siège pour exprimer sa satisfaction. Toute cette affaire avait faillit mal se terminer. Mais après prêt de dix années de route, le MDSS Aumont était finalement arrivé en "New Eden". L'Eldorado que leur avait promis le Duc Maximilien a quelques semaines à peine de sa chute et de sa mort. Elyana avait eut tout le loisir de le pleurer en dix ans. Elle avait d'ailleurs pleurer beaucoup de gens pendant la traverser de la Voie Lactée. Sa sœur aînée, Johanna, pour commencer, qui avait diriger la mission du MDSS Aumont pendant huit ans, avant de mourir lors d'un accrochage entre le cargo et deux frégates Xenos, duquel ils ne se seraient pas sortis si un croiseur léger de la fédération n'était pas arrivé à leur secours et ne s'était pas interposé entre les trois vaisseaux. Le MDSS Aumont avait tout juste eut le temps de sauter en hyperespace avant qu'un tir de plasma ne coupe en deux leur sauveur et ne condamne son équipage. Mais après cela, il avait fallu réveiller un certain nombre des colons de la soute pour prendre la place des membres d'équipages tombés en défendant le vaisseau. Et Elyana avait dû s'assoir à la place de sa sœur, et présider à ses funérailles. Elle était à présent la dernière de sa dynastie.
    [E. d'Aumont] Ou presque ... Pensa-t-elle en se caressant le ventre.
Selon le médecin de bord, son époux Octave Ier d'Aumont-Soesberg, l'aurait mise enceinte il y a deux mois de cela. Hélas, lui non plus ne connaîtrait ni New Eden, ni son enfant. Il était mort en dirigeant l'Escouade bleue alors qu'elle repoussait une équipe d'abordage Marnarienne juste devant le trou noir, et alors que le MDSS Aumont s'apprêtait à sauter vers sa seule chance de salut. Elle essuya la larme qui perlait à ses yeux d'un revers de sa manche et se leva. La bataille avait pris fin il y a moins de dix minutes, et il convenait, maintenant que le vaisseau était en sécurité, de faire l'inventaire des pertes et de la situation à bord. Elle aurait tout le temps de pleurer une fois l'ensemble des problèmes réglés à bord.
    [E. d'Aumont] Situation ?
    [Enseigne] Appareil stabilisé à quarante cinq unités astronomiques du Trou Noir madame. Nous sommes sur orbite et resteront dans cette position jusqu'à nouvel. Pas de corps stellaires quelconques dans ce système. Aucun signal Xenos ne semble avoir franchit le trou noir, mais nous détectons pas moins de dix-huit signal d'appareils probablement humains. Aucuns contact hostile de classe A dans le système. Nous sommes en sécurité.
    [E. d'Aumont] Pour le moment. Et à bord ?
    [Enseigne] Quelques blessés légers à déplorer pendant l'accrochage avec les Xenos madame. Hormis le Lieutenant de pont d'Aumont-Soesberg du groupe bleue, aucune perte à déplorer dans l'équipage. On dirait que la manœuvre de votre époux a fonctionné ...
Il y eu comme un blanc de quelques secondes.
    [Enseigne] Madame ce ... C'était un héros ... Je veux dire ... Sans lui nous y serions resté ... Et puis ... Il a sauvé ses hommes ...
    [E. d'Aumont] Je sais, répondit sèchement Elyana pour masquer sa tristesse. J'aimerai seulement que la prochaine fois qu'il aura la bonne idée de dépressuriser l'ensemble d'une coursive, il se débrouille pour ne pas être à l'intérieur quand la lumière du génie traversera son crâne vide.
Nouveau blanc de quelques secondes. L'équipage faisait semblant de s'afférer sur la passerelle.
    [E. d'Aumont] Heinlein ! Intégrité ?[Ltnt. Heinlein] Intégrité de la coque à 95%. Nous avons été effleurés par un tir de plasma pendant la bataille. Le Supercalculateur a tenu bon le reste du temps. Batteries secondaires entièrement vides madame.[E. d'Aumont] Figez les volets. Déployez les panneaux. On va recharger nos batteries avec la lumière de la couronne du trou noir.
    [Ltnt. Heinlein] Il y en a bien pour trois jours Madame.
    [E. d'Aumont] Tant pis Heinlein. Kolberg ! Branchez-moi sur la radio de bord.
L'officier radio obtempéra rapidement et bientôt, les hauts-parleurs du MDSS Aumont crépitèrent quelques instant avant qu'enfin, n'en sorte la voix du capitaine.
    [E. d'Aumont] Mesdames, Messieurs, c'est le capitaine Aumont qui vous parle. Je tenais à vous dire que nous nous trouvons à présent de l'autre côté du Trou Noir de New Eden, et en un seul morceau. Il semble que la huitième flotte Terrienne et les forces Xenos n'aient pas put nous suivre. Nous voici donc dans une galaxie toute neuve, à découvrir et à explorer. Une aventure incroyable nous attends encore avant de pouvoir enfin fonder une nouvelle colonie et offrir à nos enfants et nos petits enfants un havre de paix ou exister tranquillement.
Des hourras et des acclamations fusèrent dans le vaisseau tandis que l'équipage s'autocongratulait pour son succès. Pour la première fois depuis dix ans, il leur semblait à tous qu'ils allaient pouvoir respirer. C'était presque inespéré, et irréel. Elyana laissa à l'équipage un temps pour qu'ils puissent savourer leur petite victoire, puis repris la parole.
    [E. d'Aumont] J'ai une pensée tout particulièrement émue pour le Lieutenant de Pont d'Aumont-Soesberg, mort au combat pendant ce dernier accrochage et pour tout les équipages de la huitième flotte terrienne, qui ont tenu bon et ont sacrifié leurs vies pour que notre vaisseau et les autres réfugiés qui accompagnaient ce convoi puissent franchir le trou noir. Ils sont tous des héros dont nos enfants et nos petits-enfants devront se souvenir, car sans eux, il ne resterait aujourd'hui probablement plus grand chose des espoirs que nous portons pour nos condisciples dans la Voie Lactée.
Un silence solennel suivit cette tirade. Elyana ne se perdit toutefois pas en mélancoliques minutes de silence d'hommages et autres mondanités inutiles. Personne ici, n'avait le temps pour cela, et l'équipage n'avait pas subit de pertes suffisamment lourde (en tout cas pas autant qu'elle), pour que les morts des deux dernières heures affectent leur moral.
    [E. d'Aumont] Mais nous n'en avons pas terminé. Une nouvelle galaxie, loin des xenos, ne signifie pas que chacun d'entre vous peut se reposer sur ses lauriers et prendre le temps de souffler. Nous allons orbiter autour du trou noir pendant les trois prochains jours le temps de recharger nos batteries énergétiques. Prenez le temps de vous reposer et de panser vos plaies, mais restez vigilants pendant vos gardes. Aumont terminé.
Elyana reposa le micro et se réinstalla dans son fauteuil. L'équipage devant elle attendait qu'elle leur permette de disposer. Cependant, elle n'en avait pas encore terminé.
    [E. d'Aumont] Radio, ouvrez un canal ouvert, et transmettez en boucle le message suivant : "MDSS Aumont à tout appareil relevant de l'autorité fédérale dans le système de Alpha Inanis. Nous transmettons en clair, faites-en de même. Prenez contact avec nous le plus rapidement possible pour une coordination de nos efforts de ce côté-ci du trou noir. MDSS Aumont terminé.



Appareil : MDSS Aumont
Équipage : 360 Hommes
  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 2 Equipe de techniciens
  • 7 Equipes d'ouvriers
  • 1 Équipage

Salles :
  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (100/100)
  • Supercalculateur
  • Bibliothèque Génétique
  • 1 Centre de formation
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier
Ressources embarquées : Aucunes
Autonomie alimentaire : +0,4 Ressources agricoles par mois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Lun 9 Mai - 16:42


PNJ : Adam Anderson
Date de Naissance :4254
Sexe : Masculin
Profession : Commandant civil de l'URCS Sagittarius
Nationalité : Couronnienne
Race : Humaine




New Eden, il y était arrivé, les phaseurs quantiques ne les avait pas trahi, du moins, ne les avait pas trahi eux. Parce que ce n'était pas forcément le cas des autres membres de la flotte de vaisseau coloniaux de la République de la Couronne. Le grand vaisseau émergeait du trou noir, les immenses moteurs warps poussait le vaisseau colonial des Mondes du Noyau vers l'extérieur du système et Adam Anderson l'espérait, vers la sécurité, loin des Xenos, le plus loin possible.

[Représentant Adam Anderson] : Enseigne Eberhart, que dise les senseurs.

[Enseigne de Vaisseau Jean Eberhart, Responsable  Système communication] : Une dizaine de signal, les senseurs travaillent encore à stabiliser les donnnées. Je suis désolé Monsieur, il semblerait qu'aucun ne corresponde aux transpondeurs des autres vaisseaux de l'escadrille.

Le réprésentant pris sa tête dans ses mains. Il redoutait la mauvaise nouvelle, mais il avait espéré que la flotte ne serait pas dispersé. Le Sagittarius était en mesure d'opérer en autarcie, mais avec les autres vaisseaux de la flotte ils avaient perdu toute chance de pouvoir s'en sortir rapidement. Premièrement, son vaisseau n'était pas armé, ensuite la bibliothèque génétique ne se situait pas sur le vaisseau coloniale, mais sur l'URCS Capriconia et elle était donc perdue, de même qu'étaient perdus les chantiers navaux de l'URCS Leo. On était assez proche du désastre. Heureusement, le reste semblait aller.  

[Représentant Adam Anderson] : Enseigne Schneider, que dise les systèmes.

Devant son ordinateur, un jeune pianota avant de s'étirer avec un grand sourire.

[Enseigne Marcus Schneider Responsable système interne ] : Tout roule, Représentant. Le Phaseur est légèrement en surchauffe mais rien d'inquiétant, faudrait surement refaire la peinture à cause des Xenos par contre, les gars de la 101ème sont des héros.

[Représentant Adam Anderson] : Toute la flotte, prévenez le Commodore Perry, il voudra sans doute faire une cérémonie pour ses camarades. Enseigne Schneider, mettez nous sur orbite de saut, Enseigne Eberhart, mettez moi en liaison avec l'équipage.

L'enseigne lacha un Roger, avant de se mettre au boulot, vu où il se situait et la où se situait le point de saut, il en avait pour un petit bout de temps, les déplacements intrasystémique étaient toujours aussi lent.

[Rpst A. Anderson] Mesdames, Messieurs, ici le Représentant  Anderson depuis la paserelle, je vous souhaite la bienvenue à New Eden. Je dois déplorer le fait que nous avons égarer notre flotille, aussi nous sommes en partie démunis. Mais nous pouvons encore accomplir la volonté du gouvernement de la République Unie de la Couronne. Vous êtes maintenant à l'abri des Xenos, notre but est donc de faire en sorte que cette galaxie mérite son nom et d'en faire un nouvel Eden. Anderson terminé.


Au moment même où Anderson refermait le canal COM, les Linkcom externe du vaisseau crépitèrent, les Couronniens n'étaient pas seul à New Eden, l'humanité avait donc au moins deux chances de s'en sortir.

[Rpst A. Anderson] : Enseigne Eberhart, établissez le contact.

Les XCOM étaient facile à mettre en place, surtout que pour le coup, il suffisait d'ouvrir la parabole en grand. Anderson avait à peine le temps de prendre son souffle que l'enseigne lui fit signe.


[Rpst A. Anderson] MDSS Aumont, Ici l'URCS Sagittarius des Mondes du Noyaux, relevant de l'Autorité de la Fédération et de la République Terrienne Unie de la Couronne. Nous sommes heureux de savoir que nous ne sommes pas les seuls humains par delà ce trou noir. Nous attendons votre communication. Sagittarius Terminé.




Appareil : URCS Sagittarius
Équipage : 380 hommes

  • 7 équipes de Marines Galactiques
  • 1 Equipe de scientifique
  • 1 Equipe d’Ingénieur
  • 2 Equipes de Techniciens
  • 9 équipes d'ouvriers
  • 1 Equipage de vaisseau

Salles :

  • Un laboratoire de recherche Scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (98/100)
  • Supercalculateur
  • Cinq fermes hydroponiques
  • Une salle des scanners
  • Trois Mines spatiales
  • Un Atelier.

Ressources embarquées :
Matières premières : 1
Ressources transformés : 1
Autonomie alimentaire : +1,2



Dernière édition par URCS Sagittarius le Sam 14 Mai - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N. Misenus

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/05/2016

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 10 Mai - 8:30


Aenea Iliona
Date de Naissance : Octobre 4258
Sexe : Féminin
Profession : Tribune de la république séranienne
Nationalité : Séranienne (FTU)
Race : Humaine



Spes dedecusque


L'ironie de la situation était évidente et amère pour Aenea : elle qui tirait son nom du héros qui avait survécu à Troie pour fonder Rome ; ce héros admiré pour avoir relevé la lance tombée des mains d'Hector et pour avoir affronté l'armée d'Agamemnon quand tout était perdu, pour avoir perpétué le sang et l'âme de son peuple dans un nouveau peuple ; mais ce héros en fuite, ce héros qui pour sauver sa famille abandonna sa cité... Ce héros dont le destin semblait, à des millénaires d'intervalle, une préfiguration du sien. A ceci près qu'elle n'était pas un mythe, mais une femme, une vraie femme, qui avait vu sa race être attaquée par une autre sans autre but apparent que la destruction ; puis qui avait vu la menace approcher sans même être réellement ralentie par tous les efforts de la Fédération qui avait semblé si universellement puissante ; puis que avait vu son peuple paniquer et sombrer presque dans la folie, parvenant à peine à organiser son Énéide, avec 10 vaisseaux, seulement cent-cinquante-mille personnes pour perpétuer tout une culture qui avait rayonné sur des dizaines de planètes.

Cent-cinquante-mille personnes que malgré tous les idéaux démocratiques, on n'avait pas pu choisir au hasard : il avait fallu choisir les plus aptes. Les hommes encore jeunes, les femmes encore fertiles. Et quelques un-e-s plus mûr-e-s, comme elle qui avec ses 42 ans ferait très bientôt office de cacique aux yeux de cette population dont la plupart ne dépassait pas les 35 ans. Mais il avait fallu préserver la structure de l'État : que serait la République si elle n'avait ses quinze Tribuns ? Si elle n'avait ses Préteurs, ses Consuls, son
decorum ? Si elle n'avait ses Légions ?

Tout cela, alors même qu'Aenea (et bien d'autres) ne s'étaient pas résolu à le trouver suffisant, ils le perdirent lorsque la flotte de survie fut attaquée. Au moins trois vaisseaux étaient perdus, elle les avait vus détruits avant de s'enfuir au hasard d'un saut hyper-spatial. Elle ne se faisait guère d'espoir sur la possibilité de trouver un jour trace des onze vaisseaux perdus de vue. Il ne restait que dix-mille seraniens, et ce nombre était ridiculement bas. Et ils dérivaient à travers l'espace dans un navire qui avait été conçu pour être l'usine de leur petite flotte, pour produire un petit excédent alimentaire, mais dont il était prévu qu'il fût protégé par un autre vaisseau lourdement armé.

Elle était le seul Tribun survivant. Elle incarnait Serania. Mais cela ne la grisait pas : cela l'effrayait. Et elle avait terriblement honte de n'avoir pu sauver personne, ou presque, et d'avoir abandonné toute la population qu'elle avait juré de protéger à la merci d'un adversaire sans merci.

Malgré tout, elle éprouvait de l'espoir à l'idée d'être arrivée dans une galaxie dont les Xénos étaient - peut-être - absents. Elle s'assura rapidement auprès de l'équipage que le vaisseau avait correctement enduré le passage à travers le trou noir, puis prit la parole à l'attention de tous dans le vaisseau - elle était personne que nul ne dormait.


[Tribune Aenea Iliona]Mesdames, Messieurs... Nous y sommes.

Je dis "nous y sommes", mais je me rends compte que nous ne sommes pas à destination ; nous sommes au milieu du gué. Nous savons ce que nous avons fui, nous ignorons où nous mettons les pieds. Ne nous cachons pas notre peur, mais faisons-lui face. Ne nions pas les périls, affrontons-les.On m'informe de la présence d'autres vaisseaux de la Fédération. C'est rassurant, mais n'oublions pas que la Fédération n'est plus là : personne ne régulera leur comportement. Tous les humains sont frères et sœurs, mais si les Dioscures ne doivent être oubliés, le destin de Rémus non plus.

Je ne serai pas plus longue : l'heure n'est pas à l'autocongratulation, mais au travail de ceux qui sont de quart et au repos des autres. Nous avons tous besoin de rester aussi pleinement disponibles que possible.

Nous allons rester autour du trou noir le temps de réparer les menues avaries que nous avons subies, puis nous partirons en exploration.

Dès maintenant, j'ordonne le réveil de 20 personnes, qui seront envoyées au centre de formation pour devenir techniciens.

Une autre équipe de scientifique planchera sur l'amélioration de la productivité des structures industrielles : mine et atelier.

Évidemment, l'atelier doit se mettre en route et convertir nos quelques matières premières en matériel exploitable.

Ave.


Les communications du MDSS Aumont et de l'URCS Sagittarius étaient arrivées pendant le discours d'Aenea. L'officier de communication lui en passa l'enregistrement, et elle se chargea de la réponse :

[Tribune Aenea Iliona]MDSS Aumont, URCS Sagittarius, ici la Tribune Aenea Iliona depuis le Populi Navis Misenus, chef d'État de ma République séranienne, membre de la Fédération. Nous sommes disposés à coopérer. Depuis combien de temps êtes-vous là ? Avez-vous des informations ?



Appareil : P.N. Misenus
Équipage : 460 Hommes

  • 2 équipes de scientifiques
  • 1 équipe d'ingénieurs
  • 2 équipes de techniciens
  • 11 équipes d'ouvriers
  • 1 équipage de navigation
  • 5 équipes de soldats
  • 1 équipe de techniciens en formation

Salles :

  • 1 laboratoire de recherche scientifique
  • 1 département d’ingénierie
  • 1 armurerie
  • 1 hôpital de bord
  • 1 moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • 1 module cryogénique
  • Soutes (95/100)
  • 1 supercalculateur
  • 1 centre de formation
  • 5 fermes hydroponiques
  • 4 mines spatiales
  • 2 ateliers

Ressources embarquées :

  • 0 matériel
  • 0 ressource agricole
  • 6 matières premières

Autonomie alimentaire : +0,4 ressource agricole par mois


Dernière édition par P.N. Misenus le Mar 10 Mai - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Consilium Arelatensis

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 10 Mai - 10:34


PNJ : Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli
Date de Naissance :4266
Sexe : Masculin
Profession : Condottiere de l'UEFS Giuseppe Garibaldi
Nationalité : Néo-Prussien
Race : Humaine




Al fino a casa


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] : Madre de Dio, vieille carcasse, me lâche pas maintenant ! Allez, daï, daï, daï, sort nous de la !


Les vieux moteurs conçus par Maserati Aerospace donnaient tout ce qu'ils avaient dans le ventre pour sortir l'antique vaisseau de l'attraction du trou noir. S'il avait été construit spécifiquement pour resister à leur attraction, et s'en servir selon le principe de catapulte gravitationnelle afin d'économiser temps et carburant lors des voyages interstellaires, s'en sortir avec très peu de vitesse initiale demande un tout autre effort, un effort que le vaisseau n'est que théoriquement capable de fournir.


Il faut dire que celui-ci commençait à avoir des cheveux blancs. Il avait été construit en orbite terrestre par ce qui était alors la supercorporation connue sous le nom de Thalès-Finmeccanica Corp. comme cargo de fret longue-distance, dans les années 3700. Le voyage à des vitesses proche de la lumière étant ce qu'il est, le vaisseau n'avait pas tout à fait 600 ans, mais plutôt quelque chose approchant les 480. Il avait finalement été mit au scellé judiciaire sur la planète Secchia, juridiction autonome de la Nouvelle-Prusse, pour une sombre affaire de dettes non-payés. Après le départ de la flotte Néo-Prussienne dans une nouvelle campagne, et devant la probabilité assez faible de retour, il a été décidé d'armer en vitesse ce vieux cargo au rebut depuis une génération, et de le modifier en vaisseau de colonisation afin de sauver et transplanter la civilisation de cette planète, et de l'immatriculer auprès de la FTU pour débloquer des fonds locaux avec l'objectif avoué de financer une parie des travaux. Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli, en tant que Condottiere de la planète, titre pouvant s'apparenter à gouverneur militaire, en avait prit la tête. 


Une alarme de plus venait de se déclencher


[Tenente Aurèle des Baux] :  Condottiere, nous avons un soucis. Une décompression explosive vient de se produire dans la soute. A priori, une légère fuite due à la perte d'une partie du revêtement isolant a été obstruée par un débris, ce qui a conduit à un coup de marteau hydraulique. Au moins 3 compartiments sont touchés. Les débris ont ensuite traversé le module des scanners, qui est complètement éventré et détruit. Et pire, l'explosion s'est faite vers l'avant, ce qui a donné en réaction une poussée vers l'arrière, nous ralentissant dangereusement, et les moteurs peines à compenser !


Il fallait réfléchir vite, et pas trop stupidement si possible !


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] :  Balancez-moi le module de scanner, il faut libérer de la masse et il est devenu inutile. Redirigez les circuits auxiliaires d'alimentation vers le compartiment propulsion. Ca va passer ragazzi, ça va passer !


Toujours est-il que l'énorme masse d'acier, de titane, de céramique et de fibre d'aramide avait encore un mal de chien à se libérer de l'étreinte du trou noir, malgré le largage d'un module d'une centaine de tonne. L'appareil vibrait au-delà du raisonnable, et son concepteur serait très certainement heureux et surpris de le voir conserver, étonnamment, son intégrité structurelle. Peu à peu, pourtant, la traction s'est faite plus faible, et la situation s'est stabilisée, le nombre l'alarmes stridentes et de couleurs criardes a cessé d'augmenter et les vibration sont retournées au ronronnement calme et régulier, apaisant et rassurant de la mécanique qui fonctionne normalement. Soulagé, il s'exprima non sans contentement : 


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] :  Che bella machina ! Ahah, ça réveille tout ça ! Le type qui a conçu cette trapanelle n'était pas la moitié d'un débile. Bon, Monsieur des Baux, quel est la situation ?


[Tenente Aurèle des Baux] :  Plusieurs avaries, de légère à préoccupation moyenne. Le plus grave est donc la décompression explosive dans les compartiments G à K de la soute, et la perte du module de scanner que ça a entraîné. Cela devrait prendre quelques semaines à réparer pour la soute, les scanners, eux, sont en train de faire un drôle de voyage. Le soucis, c'est que les débris dans leur course folle ont endommagés les revêtements lors de leur dérive. On risque d'être un poil perméable aux radiations pendant un moment. Heureusement, la cargaison, elle, se trouve dans les compartiments A et B donc pas d'impact de ce côté la. A part ça, les moteurs ont légèrement surchauffés, ce qui a provoqué une surtension. Nous avons de ce fait perdu l'alimentation électrique d'une des mines, mais la réparation est une question de jours. Concernant le reste, rien de pire qu'avant de traverser, ça devrait bien tenir le temps qu'il faut.


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] :  Bon, bon, on s'en sort plutôt bien. Je vous l'avais dit. Il nous faut un cap maintenant, mais la, che palle, impossible de connaitre la moindre de ces étoiles. A priori sur notre droite, ce serait une géante rouge. Avec un revêtement abîmé, prenons cette direction, les radiations seront moins élevées. Lancer un appel radio afin de savoir qui est dans le coin, et de les informer de la direction prise. Dite aussi à l'atelier de commencer à traiter les matières premières embarquée pour produire des matériaux de construction.


[Tenente Aurèle des Baux] :  Prego Condotierre. Ce sera fait dans l'instant. En revanche, j'ai une mauvaise nouvelle qui vient de rentrer à l'instant : le chef cuisiner s'est brisé les deux bras dans une mauvaise chute.


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] :  Mierda, et qui va faire les capelletti ? J'ai horreur des pâtes trop cuites. Je m'en vais avertir son second de ce pas, il ne faudrait tout de même pas rater le premier repas dans ce monde, non ?


Dans le fond, pendant ce temps la, l'officier de transmission qui ne s'occupait que peu des problèmes pourtant cruciaux des pates, contactait les alentours :


[Officier de communication] :  A l'attention des vaisseaux dont nous avons reçu un signal, à savoir le MDSS Aumont, le P.N. Misenus et l'URCS Sagittarius, ainsi qu'éventuellement d'autres bâtiments. Ici l'UEFS Giuseppe Garibaldi, en provenance de Secchia, territoire autonome de la Nouvelle-Prusse. Nous sommes ravis de voir des gens de ce côté du vide. Notre bâtiment a malheureusement subi quelques avaries mineures, en plus des problèmes continuels que nous devons supporter depuis son lancement en trop grande hâte. Aussi, nous nous dirigeons vers la géante rouge que vous voyez à vos 5 heures afin de rapidement pouvoir procéder à une collecte de ressource pour adresser ces soucis. Nous serions heureux d'avoir de la compagnie, mais ne forçons bien évidement la main de personne. Over.




Appareil : UEFS Giuseppe Garibaldi
Équipage : 400 Hommes

  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 4 Equipe de techniciens
  • 7 Equipes d'ouvriers
  • 1 Équipage

Salles :

  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (93/100)
  • Supercalculateur
  • Salle de communication longue distance
  • 1 Centre de formation
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier

Ressources embarquées : 

  • 7 Matières premières

Autonomie alimentaire : 0



HRP : 
- Je n'ai pas de module de scanner dans mon build, je le justifie comme ça RP
- La direction prise est donc en bas à droite sur la carte.
- 2 matières premières sont en train d'être consommée pour produire 1 matériaux de construction.


Dernière édition par UEFS Giuseppe Garibaldi le Mar 10 Mai - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 10 Mai - 16:15




PNJ : Elyana III Isabelle Brisbach-Hersbourg d'Aumont
Date de Naissance : Novembre 4276
Sexe : Féminin
Profession : Duchesse de Mindoir, Capitaine du MDSS Aumont
Nationalité : Mindoirienne, Terranne
Race : Humaine



Among the stars


On imagine difficilement combien le simple fait d'entendre une langue que l'on comprend dans des hauts-parleurs peut apporter de la joie et du réconfort lorsque l'on se croyait le dernier survivant de l'espèce humaine. Mine de rien, cela voulait dire qu'il restait de l'espoir pour les rares êtres humains qui avaient put quitter la Voie Lactée. Et à l'évidence, tout le monde ici s'attendait à être le dernier humain libre de l'univers. Donc entendre autant de réponse à son appel se traduisit, pour Elyana, par un immense soulagement. Des larmes de joies perlèrent à ses yeux, et elle retint un fou rire nerveux en entendant les réponses des trois autres bâtiments à son appel. Reniflant un bon coup avant de saisir le micro, elle se reprit en main, mais ne put toutefois empêcher sa voix de trembler sous l'émotion.
    [E. d'Aumont] MDSS Aumont à tout les vaisseaux répondant au code fédéral dans le système, vous ne pouvez pas savoir comme je suis contente d'entendre une voix amicale. Notre vaisseau a subit de légères avaries suite à un affrontement de l'autre côté du trou noir, et nous enregistrons quelques pertes, mais nous sommes globalement indemne. Nous avons quelques hôtes de marque à bord par ailleurs : l'Archonte de la Foi Synchrétique et, ainsi que la Bibliothèque Génétique de Mindoir.

    Nous proposons à tout ceux qui entendrons ce message de constituer un convoi de ce côté-ci du Trou noir, histoire de trouver un monde viable pour chacun d'entre nous et de coordonner nos efforts afin de préserver l'ensemble de nos populations des dangers qui nous attendent de ce côté-ci du Trou Noir. L'UEFS Giuseppe Garibaldi nous donne un cap, et je propose que nous nous y conformions en attendant d'avoir plus d'indications sur la marche à suivre. Toutefois, avant d'activer nos moteurs warp, puis-je demander à chacun d'entre vous ou en êtes-vous en matière d'équipements à bord ? Y'a-t-il des besoins urgents à combler sur certains vaisseaux ? Nous devrions mettre nos moyens en commun pour arriver à un certain degré d'autonomie pour chacun des vaisseaux du convoi ...




Appareil : MDSS Aumont
Équipage : 360 Hommes

  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 2 Equipe de techniciens
  • 7 Equipes d'ouvriers
  • 1 Équipage

Salles :

  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (100/100)
  • Supercalculateur
  • Bibliothèque Génétique
  • 1 Centre de formation
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier

Ressources embarquées : Aucunes
Autonomie alimentaire : +0,4 Ressources agricoles par mois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 10 Mai - 16:58


PNJ : Adam Anderson
Date de Naissance :4254
Sexe : Masculin
Profession : Commandant civil de l'URCS Sagittarius
Nationalité : Couronnienne
Race : Humaine




Une, deux, trois réponses obtenus suite à l'intervention du MDSS Aumont, sur la passerelle c'était tout simplement l'euphorie. L'annonce de l'Aumont avait aussi déclenché quelque signe de croix sur la passerelle, les quelques officiers civils, tous Humanistes ou presque, avaient réagi au quart de tour. Les galons n'avaient par contre pas bouger, la Sainte Terre était toujours vitrifiée.

[Rpst Anderson] Enseigne Eberhart, allez nous chercher le champagne et basculez l'enregistrement de la conversation sur le COM local, l'équipage sera content d'entendre d'autres que nous.

Un claquement retentit sur la paserelle, Perry venait d'arriver de ces quartiers visiblement, pendant que le COM local transmettait des vivas.

[Commodore Matthew Perry] : Monsieur, il faut croire que nous avons méritez notre nouveau départ. Dieu nous offre une nouvelle chance.

Perry était une étrangeté dans l'équipage, lui et quelques militaires pensait que les Xenos étaient un nouveau déluge sensé punir l'humanité. Il restait un militaire efficace et le personnage le plus gradé sur le Sagittarius, même si du fait de l'appartenance du vaisseau à l'autorité de la RTU de la Couronne, il n'était pas le commandant du vaisseau, poste qui revenait à Anderson, qui venait de réactiver le Link-COM, Eberhart était dans la soute.

[Rpst Anderson] On vous comprends totalement, Aumont, on a eu la même réaction il y a moins de deux minutes, j'ai encore l'oreille qui bourdonne des cris de joie sur la passerelle. Transmettez, je vous prie notre respect à l'Archonte, l'avoir auprès de nous est la seconde bonne nouvelle de la journée. Concernant la marche à suivre, nous sommes d'accord avec vous restez le maximum grouper est la meilleure idée qui soit. Je dois d'ailleurs signaler que notre vaisseau n'est pas armé, les Xenos ne nous ont guère laisser de temps pour monter les batteries. Le Sagittarius est un vrai gruyère, heuresement nous avons pu monter les modules hydroponiques et de minage, donc si quelqu'un manque de matières indispensables, nous pourrons les fournir. Nous sommes également équipé d'un module de scanner, mes hommes prendront donc en charge les scans de système. Nous aurions juste besoin que quelqu'un nous formes une équipe de technicien, la salle de formation n'a pas pu être montée non plus. Garibaldi, nous vous suivons. Misenius, bienvenue à New Eden, content de vous voir avec nous, Madame, nous sommes arrivé il y a quelques dizaines de minutes, nous n'avons malheureusement pas d'informations à partager. Sagittarius Terminé.


Appareil : URCS Sagittarius
Équipage : 380 hommes

  • 7 équipes de Marines Galactiques
  • 1 Equipe de scientifique
  • 1 Equipe d’Ingénieur
  • 2 Equipes de Techniciens
  • 9 équipes d'ouvriers
  • 1 Equipage de vaisseau

Salles :

  • Un laboratoire de recherche Scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (98/100)
  • Supercalculateur
  • Cinq fermes hydroponiques
  • Une salle des scanners
  • Trois Mines spatiales
  • Un Atelier.

Ressources embarquées :
Matières premières : 1
Ressources transformés : 1
Autonomie alimentaire : +1,2



Dernière édition par URCS Sagittarius le Sam 14 Mai - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N. Misenus

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/05/2016

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 10 Mai - 17:13

Aenea Iliona
Date de Naissance : Octobre 4258
Sexe : Féminin
Profession : Tribune de la république séranienne
Nationalité : Séranienne (FTU)
Race : Humaine

Inter sidera

Filant la comparaison historique, Aenea se fit la remarque qu'elle venait peut-être de tomber sur sa Didon. Il se pouvait que l'Aumont, ou un autre de ces navires, abritent des gens dont il faudrait plus tard se séparer et se méfier... Mais pour l'heure, il était sage de consommer l'hymen :

[Tribune Aenea Iliona]Ici le P.N. Misenus, à MDSS Aumont, d'accord avec vous : ça fait du bien d'entendre d'autres que nous. Allons panser nos plaies ensemble, et profitons-en pour faire connaissance.

Étant vaguement théiste, Aenea était assez indifférente aux hôtes annoncés par son interlocutrice, mais elle avait un peu d'éducation et ajouta :

[Tribune Aenea Iliona]- Si l'Archonte n'est pas en stase, je vous remercie de bien vouloir lui transmettre les hommages de la Tribune de la République séranienne.

Il n'était pas évident que l'Archonte connût Serania, et même dans ce cas, Aenea ne savait ce qu'il pourrait faire des hommages d'un peuple pratiquement areligieux, mais elle avait le sentiment que ce genre de formule de politesse pouvait considérablement mettre de l'huile dans les rouages. Les rouages risquaient d'avoir besoin d'huile si on devait bientôt collaborer dans un environnement de pénurie généralisée. Mais rien ne mettait autant d'huile que de donner à manger à ceux qui ont faim.

[Tribune Aenea Iliona]Je me rallie à la proposition du MDSS Aumont : nous n'avons aucun besoin particulier, mais pouvons nourrir une quarantaine d'hommes supplémentaires si le besoin s'en fait sentir chez quiconque.

Se surprenant elle-même, Aenea constata que le sens politique qui avait fait d'elle la plus jeune personne à accéder au Tribunat depuis une quinzaine d'année n'était pas mort : immédiatement, elle souhaita positivement que le besoin s'en fît sentir chez quelqu'un d'autre. Si tel était le cas, ça ne lui coûterait pas grand-chose, mais ça mettrait l'autre partie en dette à son égard. Ce qui était toujours utile. Même dans une nouvelle galaxie. Surtout dans une nouvelle galaxie. Pensant cela, elle écoutait la déclaration du Sagittarius et sa réaction fut immédiate : elle coupa la communication un instant, pour donner l'ordre :

Remettez la nouvelle équipe de techniciens en stase. puis retransmit à tous les présents : Sagittarius, ici Misenius, nous avons les installations suffisantes pour former vos techniciens. Envoyez-nous vos hommes dès que vous le pouvez, on vous les redonne dès qu'ils sont prêts ! On en profitera pour les cuisiner un peu sur vos us et coutumes - enfin, ils risquent surtout de revenir en vous parlant de malades qui parlent Latin !

J'ajoute que nous n'avons aucun armement non plus. En revanche, nous pouvons extraire et traiter de respectables quantités de matières premières également. Quelqu'un a-t-il au moins une DCA par ici ?



Appareil : P.N. Misenus
Équipage : 460 Hommes
  • 2 équipes de scientifiques
  • 1 équipe d'ingénieurs
  • 2 équipes de techniciens
  • 11 équipes d'ouvriers
  • 1 équipage de navigation
  • 5 équipes de soldats
  • 1 équipe de techniciens en formation
Salles :
  • 1 laboratoire de recherche scientifique
  • 1 département d’ingénierie
  • 1 armurerie
  • 1 hôpital de bord
  • 1 moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • 1 module cryogénique
  • Soutes (95/100)
  • 1 supercalculateur
  • 1 centre de formation
  • 5 fermes hydroponiques
  • 4 mines spatiales
  • 2 ateliers
Ressources embarquées :
  • 0 matériel
  • 0 ressource agricole
  • 6 matières premières
Autonomie alimentaire : +1/30 ressource agricole par an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Consilium Arelatensis

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 10 Mai - 20:02


PNJ : Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli
Date de Naissance :4266
Sexe : Masculin
Profession : Condottiere de l'UEFS Giuseppe Garibaldi
Nationalité : Néo-Prussien
Race : Humaine




Al fino a casa


Les voix sonnaient fortes et claires dans l'interphone de la passerelle. Les bâtiments n'étaient séparés que par quelques UA, et donc parfaitement à portée des émetteurs classiques. Toutefois, la salle de communication longue distance, seul équipement high-tech parfaitement fonctionnel du vaisseau amplifiait la réception qui du coup était d'une limpidité cristalline.


[Officier de communication] :  Bien reçu. Je vous passe le Condottiere di Amat-Sant Geli qui est de retour sur la passerelle, après avoir réglé une affaire pressante quant à la préservation du patrimoine du navire. 

[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] :  Mesdames, Monsieur, vous me voyez bien aise de parler avec de nouvelles rencontres de ce côté-ci du vide, ça n'était pas quelque chose sur laquelle j'aurais misé mes galons. A priori, la destination fait consensus. Sachez qu'à part mon instinct, et à vu d’œil un lumière plus chaude indiquant une étoile plus froide, rien d'autre que ça ne me guide vers la-bas.
Nous ne manquons de rien, le navire ayant été conçu pour fonctionner en parfaite autarcie. Malheureusement, de ce fait, nous n'avons pas non plus la moindre ressource superflue, pour le moment.
Malheureusement, nous avons perdu notre module de scanners lors de la phase de sortie du champ gravitationnel du trou noir, transpercé de part en part par les débris de la soute endommagée par une décompression explosive. Tellement troué qu'on n'aurait pas pu y égoutter des tortellini, nous avons du finalement le larguer pour perdre de la masse et nous arracher de son emprise. Aussi, il me vient une idée un peu idiote, mais sait-on jamais ? Un de vos bâtiments est-il équipé d'une salle de scanner fonctionnelle, plus à même de nous donner une direction adéquat ? J'ai confiance en mon instinct, mais tout de même.





Appareil : UEFS Giuseppe Garibaldi
Équipage : 400 Hommes

  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 4 Equipe de techniciens
  • 7 Equipes d'ouvriers
  • 1 Équipage

Salles :

  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (93/100)
  • Supercalculateur
  • Salle de communication longue distance
  • 1 Centre de formation
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier

Ressources embarquées : 

  • 7 Matières premières

Autonomie alimentaire : 0

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 10 Mai - 20:25


PNJ : Elisabeth Ike
Date de Naissance :4271
Sexe : Féminin
Profession : Lieutenant de Vaisseau, commandant scientifique du Sagittarius
Nationalité : Couronnienne
Race : Humaine




Ah bah c'était évident, le condotierre avait raison, les scanners étaient entrain de se toucher la nouille. Au moment où l'enseigne Eberhart allait prendre la main sur les commandes pour lancer une réponse et annoncer que la procédure de scan allait être enclenché, son écran vira au rouge et il perdit totalement le contrôle sur les communications. Mais c'était pas pour autant qu'il fallait s'inquiéter, une voix commença immédiatement à grésiller et tout le monde la connaissait sur la passerelle.


[Ltd de Vaisseau Ike] Bonjour à tous, je vais être brève, déjà je m'excuse de m'être incrustée dans la conversation. Ici le lieutenant de vaisseau Ike de l'URCS Sagittarius, nous disposons d'un scanner, la procédure est en cous de lancement, je vous transmet les résultats sur le même canal dès que je les ai. Mon gros bébé en aura surement pour quelques heures, aussi je vous conseille de faire comme nous, on va fêtez notre survie. Passerelle je vous rends les coms, oubliez pas de nous envoyez une bouteille de champ', Ike Sagittarius Terminé.

Le canal longue portée coupa aussi et l'enseigne Eberhart pu annoncer qu'il avait de nouveau la main sur les communications pour l'instant. Le Lieutenant Ike était une personne efficace mais particulièrement chiante, surtout pour sa hiérarchie. Quelques secondes plus tard, l'ordinateur de bor commença a crachoter.

[OS Sagittarius…..Actif…Scanner Initialisation...Initialisation..terminée..Activation en cours… terminé[...]…Paramètre de recherche "Planète de type Terre" OK…Procédure de recherche en Cours 0%]



Appareil : URCS Sagittarius
Équipage : 380 hommes

  • 7 équipes de Marines Galactiques
  • 1 Equipe de scientifique
  • 1 Equipe d’Ingénieur
  • 2 Equipes de Techniciens
  • 9 équipes d'ouvriers
  • 1 Equipage de vaisseau

Salles :

  • Un laboratoire de recherche Scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (98/100)
  • Supercalculateur
  • Cinq fermes hydroponiques
  • Une salle des scanners
  • Trois Mines spatiales
  • Un Atelier.

Ressources embarquées :
Matières premières : 1
Ressources transformés : 1
Autonomie alimentaire : +1,2



Dernière édition par URCS Sagittarius le Sam 14 Mai - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fate
Admin
avatar

Messages : 1434
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Jeu 12 Mai - 9:07

Les explorateurs


Le scanner se mit en marche, scrutant pendant de longues heures chacun des systèmes environnants à la recherche de planètes telluriques. La manoeuvre d'observation des étoiles pouvait cependant durer plusieurs jours. En effet, l'observation à longue distance d'un monde n'était pas quelque chose de particulièrement aisé. Même au Veme millénaire. Il fallait en effet tout d'abord localiser les étoiles les plus proches, et une fois cela fait, distinguer autour de l'étoile les perturbations lumineuses qui indiquaient la présence d'autres objets stellaires. Puis, une étude approfondie de ces perturbations lumineuses permettait d'en déterminer la taille et la composition. A partir de là, le scanner évaluait si oui ou non il était pertinent de s'approcher de la planète, et si les chances qu'il s'agisse d'une planète tellurique était élevée.

Au bout d'une bonne semaine à fouiller chacun des quatre systèmes à portée de l'URCS Sagittarius, le scanner transmis donc les informations qu'il avait put récolter, par élimination, sur les systèmes environnants : La voie mécanique de l'ordinateur de bord répondit alors : aucune incidence retenue dans les systèmes Bêta, Delta, Espilon et Zêta de la Constellation du Vide (Bêta Inanis, Delta Inanis, Epsilon Inanis, Zêta Inanis).

_________________
World by World, we will build an Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ds-pioneer.forumactif.com
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Jeu 12 Mai - 10:48


PNJ : Elisabeth Ike
Date de Naissance :4271
Sexe : Féminin
Profession : Lieutenant de Vaisseau, commandant scientifique du Sagittarius
Nationalité : Couronnienne
Race : Humaine




Le temps passa, passa sur le Sagittarius et l'euphorie de l'arrivée commençait doucement à retomber dans l'attente des résultats des scanners. Ces derniers se firent attendre pendant plusieurs jours et une semaine plus tard environ, ils tombèrent. Nada, absolument rien.

[Ltd de Vaisseau Ike] Par la Sainte Vie, put***, c'était vraiment la peine d'attendre une semaine pour qu'il nous réponde 42, celui là, il aurait tout aussi bien pu continuer de se toucher.

La lieutenant de vaisseau activa ensuite le LINKCOM interne.

[Ltd de Vaisseau Ike] Patron, ici Ike, vous pouvez faire chauffer le LINKCOM, j'ai une mauvaise nouvelle à annoncer, les résultats viennent de tomber et c'est pas bon, je monte sur la passerelle.

[Rpst Anderson] Reçu, Lieutenant.

Dix minutes plus tard, Ike débarquait sur la passerelle, tous les présents affichait une mine déconfite, surtout les Enseignes, même Anderson et Perry, qui pourtant était des spécialistes quand il s'agissait de paraître sur d'eux.

[Ltd de Vaisseau Ike]Patrons, bon, je vais pas vous le cachez, le BigBip a pas trouvé de tellurique dans les systèmes alentours, va donc falloir faire un choix au pif et prier pour qu'on ai plus de chance et faut prévenir nos nouveaux amis aussi.

[Commodore Matthew Perry]On pouvait difficilement espérer trouver de quoi contenter tout le monde dès le départ, je pense qu'on est quitte pour passer les quatre ou cinq prochaines années dans l'Espace. Eberhart, ouvrez le LINKCOM pour le lieutenant.

L'Enseigne fit un signe de tête, trois boutons plus loin, l'onde radio était prête à partir.

[Ltd de Vaisseau Ike] Bonjour tout le monde, ou Bonsoir d'ailleurs, vu qu'il y a pas de journée dans l'espace, c'est comme vous voulez. Ici, Ike du Sagittarius, j'ai une mauvaise nouvelle, les scanners n'ont absolument rien donner, va donc falloir faire un choix de destination au pif.


[Rpst Anderson] Ici Anderson, Aumont, Misenius, Garabaldi, vous avez tous entendu le Lieutenant, je crains que nous en soyons au même point, il nous faut choisir une destination au hasard, je propose donc qu'on se rabatte sur la proposition du Condotierre di Amat-Sant Geli, de toute façon, nous n'avons pas des milliers d'autres options. Tribune Iliona, si votre proposition tient toujours, le Lieutenant peut décongeler une équipe pour vous l'envoyez, nous n'avons malheureusement pas grand-chose à offrir en échange. Sagittarius Terminé.


Anderson poussa un soupir, devant la nouvelle, l'espoir était énormément retombé, enfin, il ne fallait pas oublier qu'il n'était là que depuis une semaine, cela leur laissait encore beaucoup de temps . Surtout que le Sagittarius était conçu pour être en théorie totalement autonome, même incomplet, il serait capable de tenir, le seul prérequis à cela était de pouvoir continuer à former des équipes pour combler les pertes, mais personne ne voulait arriver au point où les dix milles auraient été réveillé alors que le vaisseau se trouvait encore sans planète. A côté de lui, Perry et Ike semblait perdus.


Appareil : URCS Sagittarius
Équipage : 380 hommes

  • 7 équipes de Marines Galactiques
  • 1 Equipe de scientifique
  • 1 Equipe d’Ingénieur
  • 2 Equipes de Techniciens
  • 9 équipes d'ouvriers
  • 1 Equipage de vaisseau

Salles :

  • Un laboratoire de recherche Scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (98/100)
  • Supercalculateur
  • Cinq fermes hydroponiques
  • Une salle des scanners
  • Trois Mines spatiales
  • Un Atelier.

Ressources embarquées :
Matières premières : 1
Ressources transformés : 1
Autonomie alimentaire : +1,2




Dernière édition par URCS Sagittarius le Sam 14 Mai - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N. Misenus

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/05/2016

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Ven 13 Mai - 6:22

Aenea Iliona
Date de Naissance : Octobre 4258
Sexe : Féminin
Profession : Tribune de la république séranienne
Nationalité : Séranienne (FTU)
Race : Humaine

Exploratores

Pendant une semaine, l'équipage n'avait pas chômé : le Misenus était à nouveau pleinement opérationnel, les quarts avaient été réorganisés, les militaires avaient repris un entraînement aussi intensif que le permettait le cadre du vaisseau, et surtout tout le monde avait pu prendre un peu de repos.

Enfin, à l'exception de la Tribune, qui avait réuni toutes les informations contenues dans le système sur ses compagnons d'infortune. Ce qu'elle y avait appris l'avait froissée : il y avait entre les trois autres une similitude religieuse qui ne pouvait, à terme, que mener à l'éviction des sérianiens de toute alliance qui serait susceptible de se forger. Ou du moins à leur marginalisation : il était inutile de rompre une alliance qu'on n'avait l'intention d'honorer que si l'on était soi-même attaqué.

Le Garibaldi, de culture latine et originaire d'une planète plus terrianiste qu'humaniste, pourrait connaître le même sort à terme, mais cela ne le rapprocherait guère de quasi-athées comme les sérianiens. Il serait éventuellement possible de jouer sur la communauté culturelle - mais elle était plus symbolique que réelle.

Évidemment, elle pouvait s'attendre à être entourée de peuples qui ne soient pas positivement hostiles - ce qui était déjà un acquis appréciable - mais elle craignait que les séraniens ne devinssent un peuple de seconde classe. Ce qui froissait son orgueil national.

Mais là n'était pas la question pour le moment. Il était impératif pour elle et son peuple que l'entente soit maximale au moins jusqu'à ce que chacun ait trouvé une planète sur laquelle s'établir - en fait, jusqu'à ce que le Misenus ait trouvé où s'établir.

A l'annonce des résultats du scan, Aenea lâcha un juron, puis transmit, moins formellement qu'une semaine plus tôt :


[Tribune Aenea Iliona]Monsieur, Mesdames... J'espère que vous aimez jouer aux dés !

Signore Amat Sant-Angeli, au risque de paraître moins féministe que je ne le suis, je crois que comme le dit Madame Ike, nous allons suivre votre mâle intuition.

Madame Ike, évidemment notre proposition est toujours d'actualité. Je propose que nous procédions au transfert de vos hommes pendant que les calculateurs préparent notre trajet.


Appareil : P.N. Misenus
Équipage : 460 Hommes
  • 2 équipes de scientifiques
  • 1 équipe d'ingénieurs
  • 2 équipes de techniciens
  • 11 équipes d'ouvriers
  • 1 équipage de navigation
  • 5 équipes de soldats
  • 1 équipe de techniciens en formation
Salles :
  • 1 laboratoire de recherche scientifique
  • 1 département d’ingénierie
  • 1 armurerie
  • 1 hôpital de bord
  • 1 moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • 1 module cryogénique
  • Soutes (95/100)
  • 1 supercalculateur
  • 1 centre de formation
  • 5 fermes hydroponiques
  • 4 mines spatiales
  • 2 ateliers
Ressources embarquées :
  • 0 matériel
  • 0 ressource agricole
  • 6 matières premières
Autonomie alimentaire : +1/30 ressource agricole par an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Consilium Arelatensis

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Ven 13 Mai - 10:38


PNJ : Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli
Date de Naissance :4266
Sexe : Masculin
Profession : Condottiere de l'UEFS Giuseppe Garibaldi
Nationalité : Néo-Prussien
Race : Humaine




Al fino a casa


Une semaine à attendre les résultats, ils avaient intérêt à être bon, ces foutus résultats. Pour autant, le temps n'avait pas été perdu, et la semaine n'avaient pas été de trop pour réparer la soute. Une décompression explosive ne fait pas dans la dentelle, et un trou béant de 20m par 50m éventrait celle-ci, et 1km² de surface était à refaire. Ceci était essentiel puisque comme on allait se rapprocher d'une étoile incessamment sous peu, il était impératif de protéger le vaisseau et l'équipage des vents solaires et de leurs vagues de radiations, jamais très agréables pour l’intégrité structurelle de l'ADN. Di Amat-Sant Geli était sorti en scaphandre inspecter les réparations avec son ingénieur de bord et son chef mécanicien, qui même si ça n'était pas spécialement son rôle, avait profité dans l'instant de l'opportunité que lui offrait ses compétences pour sortir de sa salle des machines. Il reçu un message audio de son second, le Tenente des Baux, lui indiquant un message rentrant, et requérant sa présence sur le pont.

[Officier de communication] :  Messieurs, je dois m'éclipser quelques instants. Je vous fait confiance pour la fin de l'inspection, soyez bon !


Il repassa dans le sas, l'atmosphère artificielle se substitua au vide et il pu se déséquiper avec l'aide d'un mousse. Il rejoignit alors à grandes enjambée le pont, montant les escaliers 4 à 4 et claquants les portes, manquant d’assommer un quartier-maître qui avait eu la mauvaise idée de se trouver derrière la porte battante qu'il ouvrit de manière un peu trop dynamique. A peine arrivé, il demanda à être mit en communication instantanément, puis écouta, et enfin répondit, à la suite de ces dames : 


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] : Testa di cazzo, che palle! Et biens, nous voilà fixé, il faudra encore voyager un peu. Il ne manque qu'à ressortir les violons et un certain vocabulaire chatoyant pour devenir la réincarnation des Tziganes d’antan. 
Je vous remercie, Mesdames, de la confiance que vous placez dans mon instinct, et j'espère ne pas vous décevoir afin de ne pas perdre à vos yeux que j'imagine magnifiques toute crédibilité future dès à présent.
Aussi, je suggère de lancer nos moteurs au plus tôt afin de ne pas perdre une minute de plus dans ce vide. Et puis, un système vide de planète tellurique ne veut pas dire sans ceinture d'astéroïdes, et je suis certain que nous pourrons faire avec quelques matériaux de construction supplémentaires. J'ai en effet pour ambition de rapidement décongeler quelques personnes qui se prennent pour "Croustibat" depuis trop longtemps, mais pour ce faire, la construction d'une nouvelle ferme est indispensable à mon équipage. Andiamo, signora e signori !





Appareil : UEFS Giuseppe Garibaldi
Équipage : 400 Hommes

  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 4 Equipe de techniciens
  • 7 Equipes d'ouvriers
  • 1 Équipage

Salles :

  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (93/100)
  • Supercalculateur
  • Salle de communication longue distance
  • 1 Centre de formation
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier

Ressources embarquées : 

  • 7 Matières premières

Autonomie alimentaire : 0

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Ven 13 Mai - 11:48




PNJ : Elyana III Isabelle Brisbach-Hersbourg d'Aumont
Date de Naissance : Novembre 4276
Sexe : Féminin
Profession : Duchesse de Mindoir, Capitaine du MDSS Aumont
Nationalité : Mindoirienne, Terranne
Race : Humaine



Détermination et déception

Elyana avait donné plusieurs ordres afin de faire fonctionner l'appareil différemment lorsqu'il était devenu clair qu'il s'engageait pour un long, très long séjour dans l'espace. Il lui fallait par exemple désormais mettre en service le centre de formation du MDSS Aumont et désactiver les installations de la bibliothèque génétique. La terraformation n'était pas à l'ordre du jour tant qu'aucun des vaisseaux du convoi n'était en mesure de se défendre. Elle transféra donc les équipes de recherche depuis la bibliothèque génétique afin de mettre en route l'hôpital de bord, le supercalculateur et la bibliothèque génétique, et donc d'initier la formation d'un certain nombre d'équipes supplémentaires. Pour ne pas manquer de nourriture, on commença donc à former en priorité les équipes chargées de la gestion du Supercalculateur et de l'Ordinateur de bord. Il faudrait par la suite procéder à une extension des salles à bord du vaisseau pour être en mesure de nourrir tout le monde. Et pour cela, il fallait mettre la main sur des matières premières.

Aussi lorsque les résultats du scan tombèrent, Elyana ne fut en aucun surprise ou affectée. Il y avait des milliards d'étoiles dans l'univers, quatre vingt pour cent d'entre elles étaient des naines rouges, à la durée de vie plus longue mais aussi plus froide, donc à la zone d'habitabilité plus réduite, et donc ou les planètes, mêmes habitables, seraient potentiellement beaucoup plus froides que le soleil. En outre, deux à trois pour cent de l'univers se constituait ensuite de supergéantes bleues, aux températures effroyables, et donc produisant des planètes torrides. Enfin, le reste se composait de pulsar, de supergéantes rouges, de géantes rouges, d'étoiles à neutrons et de trou noirs, soit des cadavres d'étoiles produisant une lumière bien insuffisante pour éclairer une planète, ou ayant consumer la plupart des planètes de leur zone d'habitabilité en se dilatant. Dans tout cela, il restait cinq pour cent d'étoiles similaire au bon vieux système sol, capable, donc de produire des planètes au climat tempéré et au climat parfait pour l'homme. Certes, les naines jaunes n'étaient pas les seules à pouvoir le faire. Toute les autres le pouvaient également. Mais les probabilités étaient néanmoins bien différentes ... Et même avec toute ces probabilités mises ensemble, il fallait encore, pour qu'une planète soit réellement vivable pour l'homme, qu'elle se trouve dans la zone d'habitabilité de son étoile, qu'on y trouve de l'eau liquide, que l'oxygène ne soit pas présente dans son atmosphère en trop faible ou en trop grande quantité, que sa gravité soit comprise entre 0,8 et 1,5 terres, que son noyau planétaire soit composé de Fer afin que les mouvements des fluides magmatiques de ce dernier produisent un champ magnétique qui protège la planète des radiations solaires ... Et on pouvait continuer la liste des conditions pendant longtemps comme ça.

Non. L'univers n'était pas un endroit ou il faisait bon vivre.

Donc en réalité, il était juste logique que dès les quatre premiers systèmes recherchés, le scanner leur annonce qu'il n'y avait pas de monde de type Terre à portée. D'abord, il n'avait pas cherché de mondes 5°C plus chaud ou plus froid. Et il était parfaitement possible qu'il y en aient. Ensuite, même s'il les avait cherché, seulement 5% des planètes de la Voie Lactée étaient des planètes habitables. Pourquoi en serait-il autrement ici ? D'ailleurs pour peu que cette galaxie soit plus jeune ou plus vieille d'un milliard d'année, et cela pouvait tout changé.

Bref, aucune raison de s'effondrer en pleur, de lancer des jurons et de pester contre le Destin. Parce que trouver un monde habitable tout de suite aura été un sacré signe de chance. Et de la chance, il semblait de toute manière que l'humanité en était démunie ces derniers siècles.

Elyana garda donc son calme et prit le micro en rappelant gentiment à chacun des responsables de ces vaisseaux leurs cours de physique (elle doutait qu'on eut confié des appareils chargé de la survie d'autant de personnes à des novices totaux en la matière), et conclu sa diatribe en disant simplement :
    [E. d'Aumont] Il me semble enfin qu'outre l'aspect strictement scientifique de la question, il y a un aspect militaire à prendre en compte également. Pour l'instant (Elle appuya fortement le mot), les Xenos sont incapable de construire des phaseurs quantiques. Et c'est notre chance. Ils restent donc dans la Voie Lactée. Pour l'instant. Maintenant rappelez-vous que ces races d'Aliens se comportent comme une nuée de sauterelles et voyagent de galaxie en galaxie pour en piller toutes les ressources. Rappelez-vous également qu'ils en sont au moins à leur troisième pillage. Et qu'entre chacun de ces pillages, ils ont passé, dans le vide intergalactique, un temps qui dépasse la plus longue espérance de vie de chacune des espèces de leur coalition. Et qu'à l'évidence, ce temps est suffisamment importante pour que les générations actuelles de leur coalition s'en souviennent, et ne regrettent "La Grande Epoque". Il ne renonceront pas à mettre la main sur la technologie des phaseurs quantiques. C'est une question de survie pour eux, tout comme cela l'a été pour nous.

    En conclusion, nous ne POUVONS PAS rester aussi prêt du Trou Noir. Parce que des Xenos risquent d'en sortir à un moment ou un autre. Quand aux réfugiés humains qui en sortent déjà, ils sont trois trilliards de l'autre côté. Le flot ne va pas s'interrompre en un claquement de doigt, et nous aurons le temps de nous poser la question de leur accueil plus tard.

    Pour l'instant, je suggère donc plutôt que nous préparions un voyage en espace profond. Nous devrions paramétrer le scanner sur la recherche d'un système suffisamment vaste pour abriter de nombreux objets stellaires parmi ces quatre étoile. Là, nous devrions prendre le temps de récolter un maximum de ressources minières et de matières premières, et nous préparer pour un voyage de longue haleine en espace profond, à la recherche de monde colonisable OU terraformable. Puisque je rappelle qu'une planète aride à noyau ferreux situé dans la zone d'habitabilité d'une étoile peut constituer une colonie parfaitement valable du fait de l présence à mon bord d'une bibliothèque génétique. MDSS Aumont, Terminé !





Appareil : MDSS Aumont
Colons : 9 960 Hommes
Équipage : 400 Hommes
  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques (+1 en formation)
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 2 Equipe de techniciens (+1 en formation)
  • 7 Equipes d'ouvriers
  • 1 Équipage
Salles :
  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (100/100)
  • Supercalculateur
  • Bibliothèque Génétique
  • 1 Centre de formation
    • Une équipe de scientifique (0/84 mois)
    • Une équipe de technicien (0/36 mois)
    • Place vacante
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier
Ressources embarquées : Aucunes
Autonomie alimentaire : +0 Ressources agricoles par ans

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Dim 15 Mai - 10:58


PNJ : Adam Anderson
Date de Naissance :4254
Sexe : Masculin
Profession : Commandant civil de l'URCS Sagittarius
Nationalité : Couronnienne
Race : Humaine




C'était ce qu'on appelait un coup de massue. Voir même deux et directement sur le crâne. La Duchesse d'Aumont venait de rappeler à tout le monde ce que personne n'ignorait, il ne fallait vraiment pas se laisser aller à l'euphorie du moment. Surtout que le Sagittarius allait se retrouver avec de gros problèmes, il manquait clairement d'équipes de techniciens. Heureusement, ils avaient embarqué très largement assez d'hommes pour faire fonctionner les fermes hydroponiques et les systèmes industriels en même temps. Mais il manquait de personnel qualifié pour le supercalculateur et l'hopital de bord. En somme, la situation n'était pas rose, vraiment pas rose. Il pouvait toujours désactivé les scanners le temps du voyage après tout, il n'était pas forcément utile de les faire tourner en continue et s'ils avaient la chance de trouver des astéroïdes à exploiter, qui étaient quand même beaucoup plus nombreux dans l'espace que les planètes telluriques. Elyanna d'Aumont venait tout simplement de leur donner une sacré de leçon de politique, ils c'étaient tout comporté comme des gamins a qui on avait amené un nouveau jouet. La Mindoirienne venait juste de leur rappeler qu'avant de jouer, ils avaient aussi des devoirs à faire.


[Rpst Anderson]Bon, il est clair que nous nous sommes tous laissés aller à l'euphorie du moment. Madame vous avez clairement raison, il faut que nous agissons de façon logiquee et nous n'étions pas parti pour. Mademoiselle Ike, veuillez régler les scanners pour chercher le système le plus vaste des quatre, comme l'a si bien rappelé Madame la Duchesse, nous aurons alors le système où nous aurons le plus de chance de trouver une ceinture d'astéroïde. A partir de là, nous pourrons tous suivre cette direction et aviser pour la suite. Veuillez aussi faire décongeler une équipe pour Madame la Tribune.

Misenius, nous transférerons ses personnes dans votre vaisseau juste avant de sauter, donc d'ici une semaine, cela leur laissera le temps de reprendre conscience correctement. Nous vous transférerons aussi les stocks alimentaires nécessaire à les nourrir durant leur temps de formation. Dès que nous aurons les moyens nous construirons notre propre salle de formation pour vous permettre de former vos propres gens. Sagittarius Terminé.


Toute la passerelle souffla un bon coup, le coup de massue mettrait sans doute quelque temps à passer.

[Ltd de Vaisseau Ike] Je m'y met tout de suite, Patron. Y'a du boulot. Quand on pourra réactiver le supercalculteur j'essaierais de mettre au point un programme de colonisation viable selon les différents paramètres possible. De toute façon, comme le disant le Commodore, on est pas près de toucher terre.

[Rpst Anderson] Bien lieutenant, rompez.

Le vaisseau allait être parti pour fourmiller, certes les équipes d'ouvriers était encore au chômage technique en parti, avec l'impossibilité de faire fonctionner en continue les mines spatiales. Par contre, les cinq équipes des fermes hydroponiques tournait à plein régime. Heureusement les quatres équipes en chômage technique permettait de faire tourner les équipes. Une équipe ne faisait donc que deux semaines de suite. Autant dire que pour l'instant la situation était royale pour les ouvriers et ça n'était clairement pas le cas pour les techniciens.


HJ : Je propose qu'on saute dans la foulée des résultats des scanners histoire de gagner du temps.



[table border="0"][tr][td]
Appareil : URCS Sagittarius
Équipage : 380 hommes

  • 7 équipes de Marines Galactiques
  • 1 Equipe de scientifique
  • 1 Equipe d’Ingénieur
  • 2 Equipes de Techniciens (+1 en formation sur le Misenius
  • 9 équipes d'ouvriers
  • 1 Equipage de vaisseau


Salles :

  • Un laboratoire de recherche Scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (98/100)
  • Supercalculateur
  • Cinq fermes hydroponiques
  • Une salle des scanners
  • Trois Mines spatiales
  • Un Atelier.

Ressources embarquées :
Matières premières : 1
Ressources transformés : 1
Autonomie alimentaire : +1,2
[/td]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Consilium Arelatensis

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 17 Mai - 21:12


PNJ : Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli
Date de Naissance :4266
Sexe : Masculin
Profession : Condottiere de l'UEFS Giuseppe Garibaldi
Nationalité : Néo-Prussien
Race : Humaine




Al fino a casa


L'expérience n'avait pas été des plus concluante. Des bulles d'air étant restées coincées entre la farce et la pâte, une fois misent à cuire dans le bouillon, les cappelleti avaient explosées et, éventrées, la farce s'était déversée dans la marmite. Le résultat était une espèce de de bouillie infâme à peine mangeable. Sans compter que la cuisson avait été trop longue, rendant définitivement le repas immangeable. Décidément, ce second était peut-être bon pour faire la Kartoffelsalat de la troupe, mais dès qu'il s'agissait de faire de la nourriture civilisée, il n'y avait plus personne. Quel dommage que le chef se soit blessé. Giovanni lui rendait visite quasiment tout les jours pour s'enquérir de l'avancée de sa rémission, qui allait prendre encore un peu de temps. Résultat des courses, comme avec la fin des réparations, ou tout du moins un retour à un rythme normal, car sur un bâtiment de cet âge, elles sont continuelle, il était allé faire un tour aux cuisines.


Après tout, si personne à bord de capable ne savait faire la pasta, lui savait grâce à la nonna, aussi, depuis ce matin, il s'était collé à la confection du repas. Et ce d'autant plus que ça lui donnait une certaine proximité avec l'équipage pas forcement superflus vu le temps qu'ils allaient encore être amené à passer ensemble. Il avait préparé la veille un bouillon de poule et de bœuf, accompagné d'oignons, de carotte, de céleri et de tomates, le tout piqué au clou de girofle et assaisonné de sel, de poivre et de laurier. Le tout avait mijoté une demi-journée. Puis ce matin, ça avait été le tour de la pâte aux eux, qui après 2h de repos avait maintenant une belle couleur dorée. Le plus technique était la farce. Heureusement, la ferme n°3 avait un module de salaison, et il avait donc pu piocher jambon de Parme et mortadelle alors que la cave de Parmesan avait elle aussi eu le droit à sa visite impromptue. Ces trois ingrédients amalgamés grâce à un quelques jaunes d’œufs et de la muscade donnait une préparation trçs odorante. Il était donc maintenant en plein processus de confection des ravioles, tâche la plus technique, pas une seule bulle d'air ne devant subsister. C'est alors que son communicateur de poignet sonna :  


[Tenente Aurèle des Baux] : Buongiorno Condottiere. Une communication entrante vient d'être réceptionnée. Elle provient des autres bâtiments du groupes. Ils discutent de l'opportunité de lancer une nouvelle recherche avec des paramètres élargis. A priori, ils sont d'accord sur le fait que ce soit la meilleur solution pour ne pas commencer directement par errer au pif.


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] : C'est ma foi parfaitement logique. Je ne connais pas trop le fonctionnement de ces engins, mais s'il existe un jeu de paramètre plus large pour affiner notre choix de destination, alors faisons-le. Dites-leur que nous appuyons cette résolution.


[Tenente Aurèle des Baux] : Prego, Condottiere.


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] : Au fait, dites-mois, vos ravioles, vous mettez du jambon de Parme ou de la Pancetta de par chez vous ?


[Tenente Aurèle des Baux] : Chez-moi, on les farcis uniquement avec un fromage de vache à pâte molle assez coulant puis on les fait gratiner.


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] : Sans viande ? Quelle drôle d'idée. Allez, rompez, et n'oubliez pas de répondre, voulez-vous ?


Giovanni repris sont activité, avec toujours cette rigueur et cette précision militaire. Il n'en était pas loin de penser que si la guerre n'existait pas, tout les soldats seraient cuisiniers tant les deux métiers requéraient des qualités similaire de minutie, d'organisation et de rigueur. Il en était à quasiment 500 ravioles, il est vrai, avec la brigade pour l'aider. Il commença alors à siffler cette chanson que la nonna lui fredonnait dans sa prime jeunesse, que ses voisins s'empressèrent de reprendre en cœur : 

Una mattina mi sono alzato
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Una mattina mi sono alzato
E ho trovato l'invasor

O partigiano portami via
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
O partigiano portami via
Ché mi sento di morir

E se io muoio da partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E se io muoio da partigiano
Tu mi devi seppellir

E seppellire lassù in montagna
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E seppellire lassù in montagna
Sotto l'ombra di un bel fior

Tutte le genti che passeranno
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Tutte le genti che passeranno
Mi diranno: che bel fior

E quest'è il fiore del partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Quest'è il fiore del partigiano
Morto per la libertà.





Appareil : UEFS Giuseppe Garibaldi
Équipage : 400 Hommes

  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 4 Equipe de techniciens
  • 7 Equipes d'ouvriers
  • 1 Équipage

Salles :

  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (93/100)
  • Supercalculateur
  • Salle de communication longue distance
  • 1 Centre de formation
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier

Ressources embarquées : 

  • 7 Matières premières

Autonomie alimentaire : 0



Dernière édition par UEFS Giuseppe Garibaldi le Mer 18 Mai - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fate
Admin
avatar

Messages : 1434
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mar 17 Mai - 23:55

Premiers sauts


Le scanner se mit donc en marche, fouillant les étoiles pour localiser le système comprenant le plus d'objets stellaires parmi les quatre à portée. Bientôt, après une traque relativement longue, il ne tarda pas à renvoyer de nouvelles données. Apparemment, le plus grand des systèmes était le système Delta Inanis : une gigantesque supergéante rouge aussi grande que 600 soleils. Lorsque les cinq vaisseaux du convoi bondirent en hyperespace pour entrer dans ce nouveau système, ils ne purent qu'être sidérés devant l'apothéose qui s'offrait à eux. Même à plus d'une centaine d'unité astronomique de la surface de l'étoile, celle-ci faisait déjà la taille d'une balle de ping pong sur leurs écrans vidéos.

Quand au système, les quatre vaisseaux se dispersèrent pour l'explorer et faire leur relevés. Après deux bonnes semaines d'exploration, un mois s'était écoulé depuis leur sortie du trou noir, mais ils obtenaient enfin des résultats, et compilaient ensemble leurs données en orbite de Delta Inanis III. La masse gigantesque de l'étoile occultait désormais presque entièrement le flanc bâbord des vaisseaux.


Mais alors que les équipages des différents vaisseaux planifiaient leurs prochains mouvement, les radars des quatre appareils signalèrent en même temps l'arrivée d'un nouveau vaisseau dans le système.


_________________
World by World, we will build an Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ds-pioneer.forumactif.com
Consilium Arelatensis

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mer 18 Mai - 13:27


PNJ : Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli
Date de Naissance :4266
Sexe : Masculin
Profession : Condottiere de l'UEFS Giuseppe Garibaldi
Nationalité : Néo-Prussien
Race : Humaine




Andiamo !


La taille de la supergéante rouge était juste inintelligible, au sens propre du terme. Il était impossible pour le cerveau humain d'appréhender la taille de cet objet à une distance si proche. C'était un spectacle grandiose. C'était aussi un chant du cygne, empreint d'une certaine tristesse. Les supergéantes rouge étant des étoiles en fin de vie, qui après avoir brûlé tout leur hydrogène, commençait à consommer le reste, avec l'hélium pour débuter. La pression gravitationnelle ne compensant plus la pression de radiation, l'étoile, à l'origine pas plus grosse qu'une vingtaine de soleils, atteignait maintenant cette taille gargantuesque. Le système allait de paire, plus de 18 objets ou ensembles stellaires notables, ce qui faisait un paquet de visite. Il y avait fort à parier qu'il avait d'ailleurs été beaucoup plus grands, et que les 3 ou 4 objets à proximité de l'étoile avait été gobé lors de sa croissance.

Le condottiere se rendit sur la passerelle pour communiquer avec ses compagnons de voyage : 


[Condottiere Giovanni Bruno di Amat-Sant Geli] : Quel spectacle, n'est-ce pas ? Bon, selon-moi, nous avons deux actions importantes à mener. Il semble illusoire de songer à coloniser une planète dans ce système. Delta Ianis III et Delta Inanis IV pourrait s'avérer des candidates potentielles, mais la proximité avec New Eden et les dangers que cela implique d'un coté, ainsi que l'âge avancé de l'étoile, qui implique une augmentation progressive des radiations et de la temperature rendent l'entreprise douteuse. Nous ne devrions pas voir la fin de cette étoile avant un très long moments, mais les premiers effets pourraient se faire ressentir relativement tôt.

Aussi, il serait opportun dans un premier temps d'explorer les deux anomalies notables du système. La station spatiale hors d'usage en orbite de Delta Ianis X pourrait nous permettre d'apprendre un nombre important de chose sur des visiteurs passés et il est même possible qu'un module encore fonctionnel puisse y être découvert. Son exploration s'impose. Ensuite, les serres fonctionnelles du planétoïde AA-0001 devrait également recevoir une petite visite de courtoisie de notre part. Le fait qu'elles soient fonctionnelles impose une prudence de tout instant, car nous ne savons par quel biais cela est possible, mais l'opportunité de pouvoir embarquer des stocks de vivre ne doit être laissée passée. Enfin, soit sur le planétoïde, soit sur les deux ceintures d'astéroïdes, je pense qu'il serait opportun de passer un certain temps, je dirai entre 2 et 7 mois, à récolter des ressources minières pour commencer la construction de nouveaux modules.

Qu'en pensez-vous, Mesdames, Monsieur ?


HRP : Temps passé depuis le début : 1 mois
- 2x 1 semaine de recherche
- 2 semaines d'exploration


L'atelier a donc transformé 2 MP en 1 MC.


NB : Il apparaît qu'il existe une "bonne pratique tacite" de file de RP. J'ignorais, et je présente mes excuse à ceux qui ont pu se sentir offensé. Je tacherai de m'y conformer à l'avenir (même si je RP quand j'ai le temps, ce qui est assez aléatoire).




Appareil : UEFS Giuseppe Garibaldi
Équipage : 400 Hommes

  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 4 Equipe de techniciens
  • 7 Equipes d'ouvriers
  • 1 Équipage

Salles :

  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (93/100)
  • Supercalculateur
  • Salle de communication longue distance
  • 1 Centre de formation
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier

Ressources embarquées : 

  • 5 Matières premières
  • 1 Matériaux de construction


Autonomie alimentaire : 0

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N. Misenus

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/05/2016

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mer 18 Mai - 17:18

Aenea Iliona
Date de Naissance : Octobre 4258
Sexe : Féminin
Profession : Tribune de la république séranienne
Nationalité : Séranienne (FTU)
Race : Humaine
Novae res

Après l'excitation du début, l'abattement qui s'en était suivi, l'équipage du Misenus avait adopté une attitude plus rationnelle : l'expectative.

Ils n'étaient pas tirés d'affaire, mais pouvaient se sentaient tout de même rassurés, et chez eux renaissait l'espoir.

Ils avaient accueilli une équipe étrangère et apprenaient à faire sa connaissance, et ils avaient relu les règles et savaient donc désormais qu'ils pouvaient former trois équipes à la fois. Ils n'avaient donc pas envoyé celle déjà prévue se rendormir, et avaient commencé la formation d'une équipe d'ouvriers en sus.

Sans être miraculeuse, la pêche aux informations avait été fructueuse, Aenea commenta donc auprès de ses collègues :


[Tribune Aenea Iliona]Monsieur, Mesdames, je souscris sans réserve aux propos du Signore di Amat-Sant Geli : si encore le système était paradisiaque, peut-être pourrions-nous prendre le risque de nous établir si près du trou noir, au moins dans un premier temps. Mais les conditions ne permettent pas d'envisager que cela soit rentable. En revanche, ce serait dommage de ne pas faire quelques réserves. Nous n'avons pas fait l'inventaire précis de nos ressources en modules, mais je suggère que ceux qui ont le plus de capacités minières s'attèlent immédiatement à l'exploitation des ressources offertes pendant qu'un vaisseau va inspecter chaque anomalie... Dans la mesure où nous sommes désarmés, la nombre n'aurait que peu d'intérêt. Évidemment, notre prudence et notre attention seront maximales.

J'ose également aborder un sujet peut-être plus polémique : comment allons-nous décider de qui s'installe dans le premier système accueillant que nous trouverons ? L'histoire nous a appris qu'il n'était que rarement bon de faire cohabiter plusieurs nations sur une seule planète, j'incline à penser que nos descendants, qui n'auront pas vécu nos traumatismes, ne seront pas plus sages que nos ancêtres : il faudra appliquer une règle "un vaisseau = une planète". Mais j'avoue que je n'ai que modérément envie d'être le dernier capitaine à devoir trouver seule celle où j'installerai ma population. Et je n'imagine pas que cette perspective ravisse quiconque.

Et, pire que tout pour quelqu'un qui aborde le sujet qui fâche : je n'ai même pas de solution.


Appareil : P.N. Misenus
Équipage : 500 Hommes
  • 2 équipes de scientifiques
  • 1 équipe d'ingénieurs
  • 2 équipes de techniciens
  • 11 équipes d'ouvriers
  • 1 équipage de navigation
  • 5 équipes de soldats
  • 2 équipes de techniciens en formation (dont une du Sagittarius nourrie par lui)
Salles :
  • 1 laboratoire de recherche scientifique
  • 1 département d’ingénierie
  • 1 armurerie
  • 1 hôpital de bord
  • 1 moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • 1 module cryogénique
  • Soutes (95/100)
  • 1 supercalculateur
  • 1 centre de formation
  • 5 fermes hydroponiques
  • 4 mines spatiales
  • 2 ateliers
Ressources embarquées :
  • 1/60 ressource agricole
  • 2 matières premières
  • 2 matériaux de construction
Autonomie alimentaire : +1/60 ressource agricole par mois


[HJ : pour ma part je pratique aussi plutôt le "je joue quand j'ai le temps", surtout quand comme ici, le rythme n'est pas effréné.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Mer 18 Mai - 18:54


PNJ : Adam Anderson
Date de Naissance :4254
Sexe : Masculin
Profession : Commandant civil de l'URCS Sagittarius
Nationalité : Couronnienne
Race : Humaine




Compilation Terminée…...Sortie des données OK.


Bon, une supergéante rouge, dur à rater vu la taille qu'elle prenait depuis l'orbite de Delta Inanis III et suffisamment d'Astéroïdes pour construire à minima la flotte nomande, ce système est une vrai perle. Sauf que y'avait un problème, depuis New Eden, il était joignable en une semaine, soit beaucoup trop peu pour pouvoir construire un périmètre défensif. Le premier à prendre la parole fut le condotierre qui exposa très intelligemment la situation. Au moins, il avait pouvoir préparer les colonisations en georgeant leurs vaisseaux de ressources.


[Rpst Anderson]On va rester quelque temps ici, préparer l désactivation du calculateur et envoyez une équipe à l'hopital de bord. On a eu de la chance c'est pas pour autant qu'on en aura encore longtemps, surtout qu'on a trois ans à tenir en sous-effectif. Eberhart Link-Com et faites moi réveiller les ouvriers, ils vont bientôt pouvoir s'arrêter de dormir.


Les instructions étant données, Anderson fut interrompu dans son intention de parler par la tribune Aenea, qui parlait avec sagesse. En fait, elle approuva les paroles du condotierre et souleva un problème qui nécessitait d'être soulever, qui allait se poser en dernier pour coloniser. La tribune ayant fini, Anderson pu prendre la parole.


[Rpst Anderson] Techniquement, ce système pourrait être une zone d'installation viable, le seul problème qui se pose est le cas de son soleil, qui peut tout simplement explosé à la figure du propriétaire du lieu à moyen terme. Dans tous les cas, au vu des ressources minières de ce système, il paraît idiot de ne pas en profiter, nous disposons de trois mines spatiales aussi allons nous immédiatement nous mettre en orbite de la ceinture d'astéroïde externe pour l'exploiter. Nous fournirons aussi une unités de matière première au vaisseau chargé de l'étude des anomalies en compensation pour son travail qui profitera à tous. Concernant le temps à passer ici, je suggère de le réduire au minimum utile, en cinq mois nous serons en mesure de construire un atelier et une mine supplémentaire, une fois les ressources rafinées aussi je pense qu'il serait risqué de s'attarder plus longtemps. Nous pourrons quitter la constellation et aviser du reste.
Concernant le problème que vous soulevez, le principe que vous posez paraît primordiale, concernant l'ordre de colonisation, nous pourrions tout à fait nous retrouver dans une situation où nous serions tous en mesure de coloniser au même moment, même si la duchesse l'a rappeler il y a quelques temps, c'est pour ainsi dire une chose peu probable. Le Lieutenant Ike profitera de notre temps d'arrêt pour établir une cartographie sommaire des systèmes voisins.



Le commodore Perry venait de faire signe à Anderson, il avait l'intention de s'exprimer, aussi le représentant se tut.

[Commodore Matthew Perry] Ici, le commodore Perry de la 101ème division de Marines Galactiques de la Fédération. Je tiens à faire savoir à tous l'intitulé de ma mission et de celle de mes forces que j'ai accepté des mains de la République Unie de la Couronne, en l'absence de toute hiérarchie militaire supérieur à ma personne. Cette mission à été confirmé par voie d'Amiral au cours de la fuite du Sagittarius. Elle dit très exactement :

« Protection et assistance des colons du Sagittarius et de tout vaisseau de la Fédération que vous serez amener à croiser. »
Aussi, le Sagittarius requiers de ce fait le droit de dernière installation. De plus le fait que nous sommes équipé de scanners à longue portée nous permettra de trouver plus facilement une planète viable que vous, Nous requererons uniquement le droit et la possibilité de nous appuyer sur les nouvelles colonies si la recherche viendrait à s'éterniser. Par voie de conséquence vous comprendrez notre cap qui nous permet de nous tenir au fait des arrivés dans le système. Perry Sagittarius Terminé


Résumé des ordres :

mise en orbite autour de la ceinture externe et exploitation de cette dernière
Désactivation du supercalculateur une fois en orbite dans la ceinture
activation de l'hopital de bord



Appareil : URCS Sagittarius
Équipage : 380 hommes

  • 7 équipes de Marines Galactiques
  • 1 Equipe de scientifique
  • 1 Equipe d’Ingénieur
  • 2 Equipes de Techniciens
  • 9 équipes d'ouvriers
  • 1 Equipage de vaisseau

Salles :

  • Un laboratoire de recherche Scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (98/100)
  • Supercalculateur
  • Cinq fermes hydroponiques
  • Une salle des scanners
  • Trois Mines spatiales
  • Un Atelier.

Ressources embarquées :
Ressources agricoles : 0,1
Matières premières : 1
Ressources transformés : 1
Autonomie alimentaire : +1,2
Décompte Temps : A+1 mois (deux scans 2 semaines de recherche intrasystème)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Jeu 19 Mai - 12:34




PNJ : Elyana III Isabelle Brisbach-Hersbourg d'Aumont
Date de Naissance : Novembre 4276
Sexe : Féminin
Profession : Duchesse de Mindoir, Capitaine du MDSS Aumont
Nationalité : Mindoirienne, Terranne
Race : Humaine



Détermination et déception


    [E. d'Aumont] MDSS Aumont à tout les vaisseaux. Nous souscrivons à la stratégie évoquée. Nous resterons donc dans ce système le temps de récolter suffisamment de ressources naturelles pour l'installation d'une nouvelle ferme à bord de notre appareil, soit cinq mois. Nous suggérons cependant de poursuivre des scans pendant toute la durée de ces cinq mois, à la recherche notamment de planètes telluriques dans les systèmes environnants ou d'astéroïdes. Il me semble que la stratégie d'exploiter les systèmes trouvés en attendant les résultats des scans est globalement bonne à moyen terme.

    Il serait également judicieux qu'un des vaisseaux du convoi mette à profit ses ressources pour se doter d'armement plutôt que de se préoccuper de sa sécurité alimentaire.

    En ce qui concerne l'ordre de colonisation, le MDSS Aumont sitôt notre première colonie établie, n'abandonnera pas le reste du convoi et poursuivra son vol à vos côtés. Notre Bibliothèque Génétique peut en outre accélérer votre vitesse d'installation. Nous mêmes, nous choisirons une installation par terraformation, pour la simple et bonne raison qu'il est difficile d'envisager que l'Archonte s'installe sur un monde qui ne contiennent pas d'espèces originaires du berceau de l'humanité.

    Afin d'accroître notre capacité de production agricole nous requerrons également, si l'un d'entre vous en a les moyens, la livraison de 0,2 unités de ressources agricoles pour cette année.MDSS Aumont, Terminé.

Le cargo colonial se déplaça ensuite en direction de l'une des ceintures d'astéroïde du système et débuta bientôt son approche terminale de l'un des plus imposants. Pivotant lentement pour lui présenter son ventre, quatre gigantesques crochets se déployèrent de part et d'autre du vaisseau pour venir agripper l'imposante masse de l'astéroïde. Le vaisseau trembla de toutes ses taules lorsque les vérins hydrauliques se stabilisèrent et que les systèmes d'arrimage s'activèrent, forant l'astéroïde de toute leur puissance pour stabiliser l'appareil.

L'immense vaisseau était maintenant coller à son astéroïde et ses systèmes de minage s'apprêtaient à débuter leur travail. Les excavatrices automatisées à son bord se mirent en route tandis que la quarantaine d'ouvriers de l'équipe minière se déployait, en tenue spatiale, à l'extérieur du vaisseau. Lentement, mais surement on débuta les forages du puits de mine, tandis qu'à bord, la fonderie embarquée se préparait à recevoir le minerai brut afin de le transformer en lingot et de l'envoyer à l'Atelier pour qu'il soit convertit en outils agricoles et en matériaux exploitables. A bord, on réveillait également vingt nouveau colon pour qu'ils débutent leur formation d'ouvriers agricoles.

HJ : Marcus => Tu scan ou pas ? J'ai pas compris ...



Appareil : MDSS Aumont
Colons : 9 940 Hommes
Équipage : 420 Hommes
  • 5 Equipes de Marines Galactiques
  • 2 Equipe de Scientifiques (+1 en formation)
  • 1 Equipe d'ingénieurs
  • 2 Equipe de techniciens (+1 en formation)
  • 7 Equipes d'ouvriers (+1 en formation)
  • 1 Équipage
Salles :
  • Un laboratoire de recherche scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (100/100)
  • Supercalculateur
  • Bibliothèque Génétique
  • 1 Centre de formation
    • Une équipe de scientifique (1/84 mois)
    • Une équipe de technicien (1/36 mois)
    • Une équipe d'ouvrier (0/12 mois)
  • 4 Fermes hydroponiques
  • 2 Mines spatiales
  • 1 atelier
Ressources embarquées : Aucunes
Autonomie alimentaire : -0,2 Ressources agricoles par ans
Décompte de temps : Février 2300

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Jeu 19 Mai - 12:50


PNJ : Elisabeth Ike
Date de Naissance :4271
Sexe : Féminin
Profession : Lieutenant de Vaisseau, commandant scientifique du Sagittarius
Nationalité : Couronnienne
Race : Humaine





L'intervention de la duchesse de Mindoir ne tarda pas et le lieutenant Ike qui n'attendait que le consensus sur la proposition de continuer à scanner pour se mettre au travail, se mis au travail.


[Ltd de Vaisseau Ike] Alors Dans l'ordre ceinture d'Astéroïde, Astéroïde, planète tellurique ? J'en ai oublié ? J'ai de gros doute sur la possibilité de trouver la dernière, à part dans le système qui se situe au « nord ». C'est noté et programmé. Concernant le reste étant donné l'absence de passerelle défensive sur nos vaisseaux, les tableaux prévisionnels indiquent que nous en avons pour bien plus de cinq mois pour réussir à les construire, sans parler du fait qu'il faudrait formé encore plus de techniciens et vous devez savoir comme nous tous qu'on est pas prêt de les avoir. Le Sagittarius est déjà en sous effectif, aussi malgré la mission du commodore, je risque rien à avancer le fait qu'on décline pour le coup.

[Rpst Anderson] Par contre, nous pouvons vous envoyez les ressources agricoles demandés Mindoir, Sagittarius Terminé.


HJ : Je scanne Espé, je scanne, dans l'ordre, ceinture, astéroïde isolé et Planète tellurique. Juste une question concernant les systèmes d'armement la passerelle défensive est bien obligatoire pour gérer tout ce qui n'est pas vaisseau embarquée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Jeu 19 Mai - 13:12

Post Hors-Jeu pour réponse rapide, je poste avec Fate après : Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fate
Admin
avatar

Messages : 1434
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Jeu 19 Mai - 21:47

Préparations


Cinq mois s'écoulèrent donc. Les différents vaisseaux du convoi s'étaient chacun fixés sur leurs propres astéroïdes et y opéraient un travail de collecte de minéraux et de ressources pour préparer leur prochain voyage. Pendant ce temps là, l'URCS Sagittarius opérait une fouille systématique des systèmes voisins, à la recherche d'une planète tellurique, d'une ceinture d'astéroïde ou d'un astéroïde isolé qui puisse présenter un quelconque intérêt pour lui.

Hélas, il restait bredouille.

En effet, les scans de l'URCS Sagittarius n'indiquèrent que deux occurrences de ceintures d'astéroïdes, et toutes deux se trouvaient dans la constellation voisine, dite de la Licorne par les chercheurs à bord de l'appareil. Il faudrait un mois entier pour rallier ce système situé à plusieurs dizaines d'années lumières.

_________________
World by World, we will build an Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ds-pioneer.forumactif.com
Rép. de Nouvelle Pallas

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   Ven 20 Mai - 20:31


PNJ : Adam Anderson
Date de Naissance :4254
Sexe : Masculin
Profession : Commandant civil de l'URCS Sagittarius
Nationalité : Couronnienne
Race : Humaine





[Enseigne de Vaisseau Jean Eberhart, Responsable  Système communication] : Marcus, on en est à combien de temps là ? J'ai l'impression que ça fait des siècles qu'on est dans ce système.

[Enseigne Marcus Schneider Responsable système interne ] J'en suis à 5 mois et 4 jours, Jean.

[Enseigne de Vaisseau Jean Eberhart, Responsable  Système communication] : Tu viens de dire quoi là ? On sentait la surprise dans la voix de l'enseigne, la routine avait totalement envahi la passerelle. Patron, on est au bout du temps prévu, on doit contacter les copains. Je lance le LinkCom et je siffle Liz et le Commodore.


[Rpst Anderson]Enseigne, c'est pas parce que le commodore est pas là que vous pouvez vous permettre d'oublier le protocole, ouvrez le LinkCom.


Anderson souffla un bon coup, en cinq mois, les contacts avait été assez peu nombreux, le Sagittarius avait été plusieurs fois en contact avec l'équipe qu'il avait envoyé sur le Misenius et il avait eu quelques contacts entre les officiers de communication au moment de la communication des résultats des scanners. Il allait devoir parler direction et politique. Pourtant en cinq mois, il n'avait pas croisé énormément de vaisseau, en fait, aucun en dehors d'un vaisseau qui est passé dans le système sans essayé de contacter le groupe.

[Rpst Anderson]Bonjour à tous ou plutôt devrais-je dire bonsoir parce que si j'en crois l'horloge du Sagittarius, il est environ dix neuf heures, Heure de la Terre. Ici le Représentant Anderson du Sagittarius. La dernière fois que nous avons parler politique, nous avions décidé de nous laisser cinq mois dans ce système. D'après l'Enseigne Schneider, nous avons dépassé cette durée depuis environ quatre jours. Aussi, il conviendrait de savoir ce que nous allons faire. D'après nos scanners, nous ne trouverons pas d'autres astéroïde ni d'autres ceintures dans la constellation d'Inanis. Ce fait pris en compte, nous avons pas trente-six solutions, il va nous falloir sauter en direction du système Alpha Inanis. D'après les résultats que nous vous avons déjà transmis, nous trouverons dans ce système deux ceintures d'astéroïdes mais pas de planète tellurique. Nous n'avons pas cherché plus loin. De toute façon, nous pourrons scanner le système plus facilement une fois à l'intérieur. Par contre, j'ai une question à poser, quelqu'un c'est-il occupé des anomalies ?
Misenius, vous pouvez rappeler à nos gars de pas oublier la Fête de la Fondation ?




[/b]
Appareil : URCS Sagittarius
Équipage : 400 hommes dont 20 sur le Misenius
[justify]
Cryogénisés 9980 personnes

  • 7 équipes de Marines Galactiques
  • 1 Equipe de scientifique
  • 1 Equipe d’Ingénieur
  • 2 Equipes de Techniciens (+1 en formation sur le Misenius (6 mois sur 36)
  • 9 équipes d'ouvriers
  • 1 Equipage de vaisseau

Salles :

  • Un laboratoire de recherche Scientifique
  • Un département d’ingénierie
  • Une armurerie
  • Un hôpital de bord
  • Un moteur warp équipé d’un phaseur quantique
  • Un module cryogénique
  • Soutes (98/100)
  • Supercalculateur
  • Cinq fermes hydroponiques
  • Une salle des scanners
  • Trois Mines spatiales
  • Un Atelier.

Ressources embarquées :
Ressources agricoles : 0,5
Matières premières : 9
Ressources transformés : 5
Autonomie alimentaire : +1
Décompte Temps : A+6 mois (deux scans 2 semaines de recherche intrasystème+5 mois d'exploitation)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espoir et Disgrace   

Revenir en haut Aller en bas
 
Espoir et Disgrace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Lueur d'espoir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Space Pioneer :: Administration et Archives :: Archives-
Sauter vers: