Partagez | 
 

 Sommet de Mindoir II - Plénière d'ouverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rép. de Munto Cordia

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Sommet de Mindoir II - Plénière d'ouverture   Dim 12 Mai - 11:05



Jour I - Mot de Bienvenue


Les délégations étrangères arrivaient de nouveau en un incessant balais, et en grand nombre, à la seconde réunion du Sommet de Mindoir. Cette dernière avait pour thème la coopération politique et diplomatique internationale. Et plus le temps avançait, plus Liane sentait qu'il allait constituer une passe d'arme violente au cours de laquelle il allait lui être difficile de rester neutre, comme ce fut le cas de son père lors du premier Congrès. De surcroît, la présence du Sous-Commandant Debry, qui commandait encore, à cette date, la plus imposante force militaire de la Galaxie, allait la forcer à sortir le grand jeu, et à exprimer sa franche désapprobation de la recréation d'une Fédération Terrienne de ce côté-ci du trou noir. De l'autre côté, la Fédération Communiste, qui avait déjà clairement montré qu'elle ne voulait pas d'une organisation internationale quelconque qui conduirait des politiques d'ingérence, constituait une autre menace, un autre extrême qu'il faudrait aussi désamorcer. Le fait est que Liane se préparait plutôt à un retentissant échec du congrès plutôt qu'à la réussite qu'avait sût piloter son père.

Lorsqu'elle s'empara du portrait bien encadré de ce dernier, et de la photo des dirigeants ayant signé le Traité de Mindoir I, sur l'étagère du Salon Diplomatique du Palais Ducal, elle ne put s'empècher de penser avec force : "Donnes-moi la force d'y arriver Papa ...". C'est donc presque à regret qu'elle se retira du-dit Salon pour aller accueillir les délégations étrangères, serrer des mains, et regarder droit dans les yeux des hommes et des femmes qui se tireraient bientôt tous dessus à boulets rouges.

Les ronds de jambes diplomatiques durèrent toute la matinée, avant qu'enfin, les délégations ne puissent être accueillies dans la grande rotonde du Palais Ducal, ou elles s'installèrent toutes autour de la pièce. Liane alla s'installer derrière son estrade. Il y avait quelque chose d'infiniment plus intimidant à accueillir ainsi des diplomates étrangers plutôt qu'à parler devant une assemblée populaire, comme elle en avait l'habitude à l'Assemblée d'Aumont, ou elle abandonnait d'ailleurs les titres ronflants pour devenir citoyenne lambda parmi la foule. Ici, tout le monde avait un titre ronflant. Et personne n'était lambda ... Un autre monde ...

Posant ses feuillets sur son pupitre de verre, Liane s'empara d'un micro et activa l'holoprojecteur, qui envoya une représentation d'elle de six mètres de haut à sa gauche, histoire que tout le monde puisse bien voir quand elle buterait sur un mot, ou hésiterait quelques secondes dans son discours. Mais Liane ne buta pas. Et elle n'hésita pas. En cet instant, c'était la volonté de construire ici une institution commune à tous, qui renforce l'autonomie des planètes tout en préservant le Droit et la Paix dans la Galaxie, qui coordonne les mondes entre eux pour régler les différents pacifiquement ; c'est cette volonté là qui prit le dessus sur tout le reste ...
    [L. d'Aumont] Mesdames, Messieurs, mes chers confrères,

    En temps que votre hôte, j'ai l'honneur, aujourd'hui, de vous accueillir ici, sur Nouvelle Mindoir, pour ce second conseil, qui fait écho au premier, et dont j'espère une réussite tout aussi franche. Car ce congrès revêt une importance plus grande encore. En effet, lors de nos premières discussions, nous avons put construire, ensemble, un système politique commun qui permette de gérer un problème auquel nous devions faire face dans l'immédiat, et que nous connaissions bien. Nous avons construit quelque chose qui avait pour bu de sauver ce qui pouvait l'être encore.

    Ici, nous nous réunissons pour sauver ce qui serra. Nous devons impérativement éviter les guerres futures et les conflits à venir qui risquent de diviser nos nations autour de causes dont je ne me permettrait pas de douter de la légitimité. Car l'heure est à la reconstruction, et nous ne pouvons nous permettre de laisser des guerres fratricides nous diviser. La menace à laquelle nous allons faire face est connue depuis bien longtemps ! Il s'agit de la guerre. Pas la guerre contre les Xenos, mais les guerres entre nous. Ces guerres là, mes chers confrères, nous devons impérativement les éviter, car elles causeront immanquablement notre ruine, à tous.

    Les Xenos passeront un jour au travers du trou noir de New Eden. Peut-être dans 1 ans, dans 100 ans ou dans 1 000 ans, et lorsqu'ils passeront, nous devrons être prêt. Nous devrons faire face, tous ensemble, pour tenir ces derniers à distance.

    Je ne me permettrait pas de suggérer la création d'une armée commune, ou même la refondation de la fédération, bien que je ne doutes pas du fait que ces revendications seront portées par l'un ou l'autre d'entre vous. En revanche, je me permettrai assurément de suggérer la chose suivante :

    Mettons-nous d'accord, sur une manière juste de régler nos désaccords.

    Pour ce qui concerne l'organisation à présent : vous serez tous, comme la dernière réunion, logés au sein du palais ducal. En revanche, vu le nombre de thèmes que nous devons aborder, nous effectuerons en premier lieu une série de réunions parallèles pour qu'ils soient tous traités simultanément et rapidement. Ensuite, nous nous réunirons à nouveau en plénière, pour nous accorder sur les incohérences entre les différents textes négociés, et la signature finale d'un traité commun à tous.

    Je rappelle en revanche que nul n'est tenu de signer le texte, même s'il participe aux négociations.

Ce fut la conclusion de ce petit discours, et la fin de cette première journée. Liane quitta l'estrade sous les applaudissements polis, froids ou enthousiastes du public, selon ce qu'ils pensaient des propositions sous-jacentes à son discours. A l'extérieur, c'est la presse qui attendait, pour la désormais traditionnelle conférence de Presse d'ouverture. Bien qu'assaillie de questions, Liane fut brève :
    [L. d'Aumont] Mesdames, messieurs, je dirais simplement une chose. La coalition de Mindoir représentée par ma personne, se positionnera pour la création d'une institution internationale d'arbitrage, et pour la doté de moyens militaires destinés à la coercition et la contrainte de l'application de ses dispositions. C'est ce que nous envisageons pour tout espace d'arbitrage entre les nations. La coalition s'opposera à la restauration d'une fédération de toutes les Nations de New Eden, et portera sa propre interprétation de la coopération internationale, par un triple conseil, d'arbitrage des différends, de justice internationale, et de commandement des forces internationales de maintient de la paix.

    En ce qui concerne la souveraineté des Etats, nous estimons que cette dernière s'étend à l'ensemble des planètes d'un système stellaire une fois colonisé, et qu'il s'agira très certainement de tracer certaines zones d'exclusivité coloniale pour les générations à venir. Enfin, nous sommes pour la déclaration d'illégalité totale des guerres, et nous sommes favorable à l’élaboration d'un droit de l'ingérence qui autorise la communauté internationale à intervenir militairement, politique ou humanitairement sur une planète afin de garantir le respect de la démocratie, et des droits de l'homme, seuls à même de garantir le respect du principe du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

    Ces positions, seront celles qui seront tenues et défendues par la coalition de Mindoir. Bien sûr, nous les estimons largement négociable, et avons prévu, pour chacune d'entre elles, de larges seuils de tolérance qui permettront la bonne tenue des discussions.

    Maintenant si vous me le permettez mesdames, messieurs, je vais prendre du repos, car une longue semaine m'attend. Pas de question. Merci.

Et Liane disparut dans les couloirs du Palais, abandonnant ses convives aux domestiques chargés de les guider, et aux journalistes avides de questions et d'informations.


[HJ : A votre tour, pour la traditionnelle conférence de presse d'ouverture Wink. J'ouvre tout les sujets ce soir !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directoire Lenfurien

avatar

Messages : 447
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Sommet de Mindoir II - Plénière d'ouverture   Dim 12 Mai - 15:25


Peut faire pencher la balance du bon coté.


Décidément, plus le temps passé, et plus Mme. Snively se demandait comment aurait été sa vie si elle n’avait pas voulut devenir Shogun. Elle n’aurait sans doute pas une telle charge de pression sur ses épaules, ni même ce stupide protocole qui lui dictait chacun de ses pas. En fait, elle mènerait probablement une véritable vie de femme, et elle passerait sans nul doute plus de temps avec son mari et ses enfants qu’elle ne pouvait le faire actuellement. Néanmoins elle se pliait à tout cela car c’était aussi en parti pour cela qu’elle continuait, pour eux et pour le peuple dont elle avait la charge.

Tout se passa cependant relativement bien : elle alla se présenter à son hôte, Liane Isabelle Sarah Brisbach Hersbourg de la Maison d'Aumont avant d’écouter le discours de cette dernière et de lui applaudir, comme tout un chacun présent. Elle donnait l’impression de réellement maitriser son domaine et cela ne pouvait que faire plaisir à la Shogun. Puis vint l’inévitable défilé de journalistes auquel on se devait de faire bonne figure afin de garantir de l’image de sa nation, le tout en leur donnant bien entendu un os à se mettre sous la dent.

[E. Snively] Messieurs dames, journalistes, peuples de New Eden, en tant que représentant de la République d’Orion, je parlerais pour représenter l’avis des miens à ce sommet. La République d’Orion se positionnera donc également en faveur de la création d’une institution d’arbitrage internationale ainsi que pour la doté des moyens dont elle a besoin sans pour autant cautionner la création d’une fédération ou d’un quelconque état fédéral galactique. De part se fait, nous nous proclamons également pour l’illégalité de la guerre : tous nos peuples sont déjà suffisamment occupé à s’établir dans leurs nouveaux mondes sans avoir à créer d’effusions de sang inutiles.
La république d’Orion considère également que la souveraineté territoriale d’un état s’applique à toutes les planètes d’un système à partir du moment où une colonie d’un état c’est installée et estime qu’afin de préserver au mieux les générations à venir une politique d’exclusivité coloniale sur certains systèmes est à envisager. Les représentants de la République d’Orion présents avec moi sont cependant tous conscient des difficultés qu’il risque d’y avoir au cours des négociations à venir, et notre but n’a jamais été et ne sera jamais d’imposer notre point de vue, mais bien de trouver un terrain d’entente entre tout un chacun.
Maintenant, je vous prie de nous excuser, le voyage a été long et éreintant, et il nous reste encore nombre de chose à faire. Je vous souhaite donc une bonne journée et une bonne continuation avec nos collègues des divers états participants.


Saluant, elle se retira de la vue des caméras, suivie de près par les autres membres de sa délégation, qu’ils soient secrétaires ou conseillers.


_________________
Victims run off and hide. Prey runs off and hides.
We won't be a victim or a prey anymore.
We will be the guardian, the dragon, the ultimate predator.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Programme Perenity

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: Sommet de Mindoir II - Plénière d'ouverture   Dim 12 Mai - 16:14

La confédération progressiste Illuminienne, créée par le précédent Chambellan participait pour la première fois à une réunion galactique, à l'époque de la première le Chambellan Johann Altritz n'avait pas participé, son remplaçant actuel, Philipe Tenson lui ne ferait guère la même chose et il fut décider qu'il prendrait la route de Mindoir et participerais. Ainsi la déléguation Illuminienne se posa à Mindoir, elle était composée de plusieurs diplomates Illuminien, du Chambellan et également de deux de ses ministres Claude Hauseitz et Johann Von Raltberg respectivement ministre de la défense et de l'armée et ministre de la diplomatie.

La déléguation fut accueuillie par un mot de bienvenue provenant de la Duchesse de Mindoir, Liane d'Aumont fille de l'homme qui présida le premier sommet. Les Illuminiens écoutèrent les mots d'accueuil, finissant par applaudir la prestation de la Duchesse. Elle s'impliquait dans son domaine et avait ses idées fondées autour de la paix. La paix une chose qui manquait à la Voie Lactée et qu'il faudra offrir à New Eden. Tandis que la Duchesse finissait son mot d'accueuil les journalistes prirent la relève venant poser des questions aux différentes déléguations. Les Illuminiens ne furent pas épargnés. Le Chambellan Tenson prit la parole.

“Mesdames, Messieurs. Journalistes, citoyen de New Eden. Je vous salue tous. Je suis Philipe Tenson, Chambellan d'Illumina et représentant de celle-ci au second congrès de Mindoir. Si nous sommes ici c'est que nous avons déjà envie de nous impliqué dans la vie de cette galaxie. La confédération progressiste Illuminienne se positionne comme étant pour la présence d'un ogranisme international afin de maintenir la paix à New Eden, celon certaine condition et dans un certain cadre bien entendu. Nous sommes par la suite contre la refondation de la Fédération Terrienne Unie à New Eden.

Illumina est une nation pacifiste, et par conséquent en accord avec la position illégale de la guerre : nous devons laisser ce grand Virus qui a jadis ravagé, et ravage encore la Voie Lactée là-bas, et ne jamais le déterrer entre nous. Comme la Duchesse de Mindoir l'a souligné il y a de fort grand risque qu'un jour ou l'autre les Xenos traverse New Eden et ce n'est qu'à cet instant que ce Virus aura une quelconque raison de réapparaitre.


Un état est pour nous souverain à partir du moment où il existe, il n'y a pas de raison qu'une nation se déclare maitre d'une autre sans raison. Nous pensons également que pour le bien être des nations il sera nécessaire de préciser que lorsqu'une planète est colonisée son système solaire se doit d'être dans les frontières, jusqu'à un certain point afin d'éviter un problème de surpopulation trop rapide.

Nous avons répondus aux questions posées, désormais avec votre permission la délégation va se retirer afin de se préparer, de longue négociations et débats nous attendent.”


Le Chambellan se retira avec sa délégation, conscient qu'il ne sera pas simple d'accorder tout le monde à ce sommet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kindokoku

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: Sommet de Mindoir II - Plénière d'ouverture   Mer 15 Mai - 10:19



PNJ : Zadig
Date de Naissance :4208
Sexe : Masculin
Profession : Président de la République Démocratique de Nova Centauri
Nationalité : Centaurien
Race : Lanakan




La délégation Centaurienne était constituée d'un ensemble très hétéroclites de races car humains, isoporiens, enarciens, asranes et d'autres créatures étranges, avançaient de concert dans le hall de Mindoir. Ces personnes semblaient s’affairer autour d'un amas gélatineux flottant gracieusement dans les airs. L'être brillant d'une étrange lueur bleutée, pareille à celle que l'on trouvait sur Nova Centauri, dominait l'ensemble d'un bon pied et utilisait ses tentacules pour compléter des documents qu'on lui présentait. Il paraissait alors évident que le céphalopode était le Président de la République Démocratique de Nova Centauri. On l'appelait Zadig en référence au héros d'un livre préhistorique humain. En effet, les lanakans, car tel était le nom de sa race, utilisaient des phéromones pour se nommer. Si bien qu'ils n'avaient jamais eu l'intérêt de mettre un mot sur cela.

L'étrange groupe avait écouté la présentation de la duchesse avec intérêt, et applaudit poliment après cela (si l'on fait exception des énormes paluches de l'enercien qui résonnaient dans toute la salle). Zadig sembla surtout s'intéresser à la conférence de presse suivant cette introduction au sommet. Il pouvait déjà se faire une idée des prises de positions qu'adopteraient chaque peuple, mais il lui semblât que pour beaucoup, l'ambition l'emportait sur le bien-être général. Sur Nova Centauri avait eu lieu de nombreux débats publics afin de statuer sur la prise de position de la colonie. Les impressions du Capitaine Adam Rusteni furent très écoutées, car après tout, il était le héros de la planète. Quoiqu'il en soit, de ces forums émergea une ligne politique que suivrait le Président Zadig dans cette affaire. Fin prêt, il se rendit sur l'estrade des conférences de presse, pour ce qui semblait être devenu une tradition à ce sommet.

[Zadig] Chers citoyens de la Coalition de Mindoir, de la colonie de Camaron, de la Fédération Communiste, de l'Ordre Orbanien, de la Nouvelle Terminus, de l'Empire Lantien, de la République de Prakan et de celle d'Orion, de la Fédération du Commerce, d'Illumina, d'Aldébaran, d'Iumina, de la Nouvelle Eridani et de la Nouvelle Sirius, de Narrow Prime, de Kairouan, de Shiva, d'Omicron Lyrae, de la Nouvelle Orbana, de Prakan Prime... Chers concitoyens de Nova Centauri... mais aussi chers amis du Camp I... chers nomades encore aux portes du Trou noir... Bonjour à toutes et à tous. Je vois que déjà, j'en ai ennuyé plus d'un en citant l'ensemble des groupements de peuples de New Eden. Pourtant, il me semblait nécessaire et primordial de rappeler à tous à quel point nous sommes nombreux. Voyez-vous, je suis né sur un vaisseau d'invasion de ceux que vous avez appelé Xénos. Esclave et fils d'esclave, j'étais prédestiné à accomplir la même tâche, et ce jusqu'à la fin de ma vie.

Pourtant, quelque chose d'invraisemblable s'est déroulé... un évènement si surprenant que pour la première fois, je vis de la peur émerger des entrailles de nos oppresseurs... la Fédération Terrienne Unie a résisté ! Bien sûr, j'entends les critiques concernant ce système soit-disant archaïques et dépassés. Bien sûr, les pertes furent nombreuses et la Voie Lactée dévastée. Bien sûr, une administration lourde et lente à réagir n'est pas forcément l'idéal en temps de crise... et pourtant... Pourtant TOUS ici nous devons la vie à la FTU. Des milliers de civilisations furent éradiquées par les puissantes armées des Myrmarques. Rien que sur Nova Centauri, vous trouverez une centaine de races provenant d'autant de mondes anciens jadis exterminés par ces êtres assoiffés de sang et de conquêtes. Comment pouvons-nous encore critiquer l'héritage de plus de 200 000 années d'histoire sans commencer par le remercier ? Pour la première fois, un peuple a résisté à l'oppresseur, pour la première fois j'ai senti l'espoir en mon cœur, pour la première fois, je me suis senti vivant et à jamais dévoué à préserver cette flamme chaude et pleine de passion. Alors, au nom de tous les Nova Centauriens, qu'ils proviennent de Proxima Centauri, des vaisseaux Myrmarques ou d'ailleurs, je voudrais remercier platement la Fédération Terrienne Unie. Merci de nous avoir redonné notre liberté, et merci d'avoir ainsi permit la préservation de millions de vies.

Parce que nous avons bien compris que l'Union faisait la Force, nous soutiendrons la création d'une fédération des nations de New Eden. La diversité est source de pouvoir et c'est pourquoi nous pensons que chaque peuple doit pouvoir garder ses spécificités, de la même manière que les RTU le permettaient sous l'égide de la FTU. C'est pourquoi nous pensons que chaque colonie dans New Eden devrait devenir une petite RTU, qui s'exprimerait au Conseil Galactique via un nombre de députés dépendant de sa population. Ce Conseil Galactique serait démocratique et gérerait un grand nombre de paramètres, notamment la diplomatie internationale, l'Armée et les politiques budgétaires globales. Pour agir, il disposerait de moyens tirés d'un impôt payé par chaque colonie et dépendant de leur PIB. Et parce qu'il aura besoin d'agir promptement, le Conseil pourra élire un gouvernement qui accélèrera le processus de décision.

Je vous ai présenté ici la ligne globale que Nova Centauri adoptera. Vous en saurez plus en écoutant nos interventions sur chaque atelier. Nous espérons que quelque chose de bénéfique sortira de ces débats, et nous saluons par avance la volonté de la Duchesse d'ainsi préserver la paix. Nous ne savons pas ce qui va arriver par le trou noir dans les prochaines années, et plus que jamais, nous devrions nous soutenir les uns les autres. Merci à vous, et que Dieu protège la Vie.


Zadig s'éloigna alors de l'estrade en flottant doucement dans les airs. Sa position était à présent connue de tous mais à priori loin d'être partagée... restait à savoir qui allait pouvoir le soutenir dans son entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sommet de Mindoir II - Plénière d'ouverture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sommet de Mindoir II - Plénière d'ouverture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Le 5 e sommet des Amériques
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» Ouverture de la saison de la chasse
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Space Pioneer :: Administration et Archives :: Archives-
Sauter vers: